Moussa Yéro Bah, journaliste et activiste des droits humains

Comme annoncé dans une précédente dépêche de Guineematin.com, le dossier Moussa Yéro Bah, poursuivie pour diffamation, a été jugé ce jeudi, 20 décembre 2018, au tribunal correctionnel de Dixinn, délocalisé à la commune de Ratoma. Après des débats houleux entre les avocats, l’affaire a finalement été renvoyée au 27 décembre 2018.

Moussa Yéro Bah est poursuivie Mamadou Oury Baldé, qui dit avoir été diffamé par la journaliste, le 03 mai 2018, dans l’émission « Les Grandes Gueules » de la radio Espace FM. Lors de cette émission, Moussa Yéro Bah avait fait des révélations sur une fille dénommée Diaraye, en grossesse et qui était détenue à l’époque à la maison centrale de Coronthie. Diaraye accuse son oncle, Mamadou Oury Baldé (qui est le mari de sa tante), d’être l’auteur de sa grossesse.

Pour l’audience de ce jeudi, chaque camp a défendu sa position. Moussa Yéro Bah estime n’avoir pas diffamé alors que l’avocat de la partie civile soutient le contraire.

La demande de comparution de Mamadou Oury Baldé, de Diaraye et un huit clos, formulé par la défense ont été rejetées par le tribunal.

L’affaire a été renvoyée au 27 décembre prochain pour les plaidoiries et réquisitions des parties au procès.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin