10ème anniversaire de la mort de Lansana Conté : aucun signe politique à l’événement

Elhadj Fodé Bangoura

Comme annoncé précédemment, le 10ème anniversaire du décès du Général Lansana, deuxième président de la République de Guinée (03 avril 1984-22 décembre 2008), a été commémoré hier, samedi, 22 décembre 2018. Et cette fois, les organisateurs ont tenu à ce que la politique ne soit mêlée à l’événement, a constaté l’envoyé spécial de Guineematin.com sur place.

Plusieurs dignitaires du régime Conté dont certains sont aujourd’hui encore aux affaires, comme le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, et d’autres dans l’opposition, à l’image de Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré pour ne citer que ceux-là, ont pris part à la commémoration du dixième anniversaire du décès du Général Lansana Conté. Un Fidaou organisé à Wawa, le village natal de l’ancien président guinéen, par sa famille et son parti politique, le PUP.

Et, même si ce sont des acteurs politiques qui ont pris part à l’événement, les organisateurs ont tenu à ce qu’on ne parle pas de politique à cette occasion. « Cette année on ne parle pas de politique au cours de cette cérémonie de recueillement. C’est d’ailleurs la particularité de cette cérémonie par rapport aux autres antécédents.

On ne parlera pas de politique ici. Parce que c’est la politique qui divise les Guinéens et lui Conté, il voulait l’unité des guinéens. Donc aujourd’hui on ne présente même pas les leaders en tant que leaders politiques, on les présente par ce qu’ils ont été », a souligné Elhadj Fodé Bangoura, ex-bras droit de Lansana Conté et actuel président du PUP.

Cette cérémonie a été marquée donc par des prières, le recueillement, mais aussi des témoignages des collaborateurs de Lansana Conté sur la vie de l’ancien dirigeant guinéen. Au nombre des témoignages, celui de Fodé Bangoura qui a du mal à résumer la personnalité de Général Lansana Conté. « Les souvenirs que je garde de lui ne finissent pas. Mais, le premier souvenir que je garde de lui, c’est que c’est un homme simple, un sage qui va vers le peuple, il est accessible. Un homme qui ne parle et ne pense que guinéen.

« Depuis hier (vendredi, 21 décembre), des Guinéennes et des Guinéens de toutes confessions et de toutes les régions se sont retrouvé ici pour lire le Coran, faire des cantiques et une conférence islamique axée sur la vie de l’illustre disparu et prier pour lui, pour nous tous, et pour la paix dans notre chère Guinée. Nous prions pour que les Guinéens suivent son idéal de paix, d’unité et de développement », a dit le président du PUP.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 664 413 227

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS