10ème Fidaou de Lansana Conté : les souvenirs de son fils Mohamed et du député Aboubacar Soumah

Hon. Aboubacar Soumah

Comme annoncé précédemment, la commémoration du dixième anniversaire du décès de l’ex-président guinéen, le Général Lansana Conté, a été marquée entre autres par une série de témoignages. Plusieurs personnalités présentes à la cérémonie ont pris la parole pour rappeler ce qu’elles retiennent du deuxième chef de l’Etat guinéen qui a dirigé le pays pendant 26 ans. Parmi les témoins, figurent Mohamed Conté, fils aîné de feu Lansana Conté, et l’actuel député de Dixinn, Aboubacar Soumah, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com sur place.

Mohamed Conté : pour honorer la mémoire de notre illustre père, la famille est contente et fière de cette mobilisation. Les souvenirs que je garde de lui, c’est que mon père était une personne ouverte, qui pardonnait, qui tolérait et qui était au service de tout le monde.

Honorable Aboubacar Soumah, député de Dixinn : Lansana Conté a essayé de regrouper les guinéens, de les unir. Il a essayé de faire tout pour que tout soit aux guinées et à la Guinée. C’est d’ailleurs un témoignage éloquent. Aujourd’hui, vous ne constaterez pas qui est de la Haute Guinée, qui est de la Basse Guinée, qui est de la Moyenne Guinée, qui est de la Guinée forestière, c’est tous les Guinéens qui sont réunis ici. Ceux qui savent, ils connaissent que lorsque le général Lansana Conté prenait le pouvoir, Conakry se limitait à l’aéroport international de Conakry. Quelques ans après son arrivée au pouvoir, on ne connaissait pas la différence entre Conakry et Dubreka, et Conakry et Coyah.

Tous les Guinéens qui étaient à l’étranger sont rentrés et chacun était libre de monter et de descendre sans qu’il ne soit inquiété. Moi je pense que les autorités et les leaders politiques doivent imiter les pas du Général Lansana Conté dans la gestion publique pour ceux qui sont aux affaires et ceux qui doivent venir doivent l’imiter pour que prochainement si Dieu leur donnait la chance d’être là, pour que l’unité nationale ne soit pas un vain mot, mais une réalité dans tout le comportement humain.

Propos recueillis par Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS