Le consortium Société minière de Boké (SMB)-Winning annonce de gros investissements dans le secteur minier guinéen. Hier, lundi 24 décembre 2018, les trois conventions de construction et d’exploitation de la mine de bauxite de Santou II et Houda, la construction d’une ligne de chemin de fer de 135 km et la construction d’une raffinerie dans la région de Boké, ont été unanimement approuvées par les 66 députés présents à la plénière, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

La réalisation de ces trois projets coûtera une enveloppe de plus de trois milliards de dollars, entièrement mobilisés selon le Président directeur général du consortium, Fadi Wazni.

Fondé sur des arguments solides, le consortium, SMB-Winning, installé en Guinée en 2014 aligne les performances. Au total, 160 mille emplois sont crées avec un investissement de plus d’un milliard de dollars dans le secteur minier et portuaire dans la région de Boké.

A ces performances viennent s’ajouter des records. En effet, depuis l’indépendance, c’est la première fois que la Guinée a réussi à surclasser les puissances exportatrices de bauxite en occupant le premier rang mondial des pays exportant ce minerai vers la Chine. Rien que cette année 2018, la SMB-Winning a exporté 35 millions de tonnes de bauxite et apporté 650 millions de dollars à l’économie nationale.

En 2017, l’exportation de la Guinée est passée de 18 millions de tonnes à 47 millions de bauxite.

Fondé sur sa détermination à contribuer au développement de la Guinée et fort de son expérience en matière d’exploitation minière, SMB-Winning se propose de mettre en valeur les anciens blocs de BHP Billinton situés à Santou II et Houda dans la préfecture de Télimélé dont les réserves sont estimées à plus d’un milliards de tonnes de bauxite.

Dès 2022, la SMB-Winning entend passer obtenir 10 millions de tonnes de bauxite extraite. Une quantité qui sera portée à 20 millions et 30 millions de tonnes en 2023 et 2024. Dans cette perspective, le consortium entend construire une ligne de chemin de fer qui ralliera la mine de Santou au port de Dapilon sur une longueur de 135 km.

D’ici 4 ans, le consortium promet de construire une raffinerie d’alumine d’une capacité de production d’un million de tonnes par an. Ce qui fera de la SMB, la première compagnie à construire une raffinerie d’alumine en Guinée depuis l’indépendance. Celle qui existe, Rusal-Friguia, étant l’œuvre du français Pechiney qui n’a jamais dépassé les 700 mille tonnes d’alumine l’année.

Si la durée de la convention et l’’exploitation de la mine est fixée à 25 ans renouvelables par périodes de dix 10 ans, il reste entendu que la raffinerie et les chemins de fer, construits en B.O.T reviendront entièrement à l’Etat guinéen, 33 ans après leur mise en exploitation.

Mais d’ici là, l’Etat aura 5% de parts non diluables dans chacune des trois entités (mine, chemins de fer et raffinerie).

En contrepartie, le consortium bénéficie d’un congé fiscal de 8 ans pour la ligne de chemins et la raffinerie. A cela vient s’ajouter la réduction de moitié (50%) de l’impôt sur les sociétés pendant 4 années. Ce, pour réduire les charges et faciliter le mouvement des investissements.

Pour les populations riveraines, la SMB promet de développer le long du corridor, d’importants projets agricoles allant de la mise en valeur des bas-fonds et des plaines au désenclavement des préfectures de Télimélé, Boffa et Boké. Ces localités bénéficieront en outre 1,5% du chiffre d’affaires des trois entités réunies (mine, chemins de fer et raffinerie) pour la contribution au développement local.

Reconnu pour son sérieux, le consortium jure de réaliser ces projets d’ici 4 ans pour la raffinerie et d’ici 2022 pour les deux autres.

Avec une prévision financière de trois milliards de dollars, le consortium présente des avantages certains à la Guinée. D’abord l’emploi, au moins 9 mille travailleurs sont prévus pendant la construction, 50 000 emplois indirects et 5 mille emplois directs pendant l’exploitation. Les caisses de l’Etat seront boostées à plus de 3,3 milliards de dollars de revenus issus de taxes et divers impôts.

C’est donc avec le sentiment du devoir bien accompli que les députés ont approuvé à l’unanimité les trois conventions portées par le consortium SMB-Winning.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin