Composée d’une soixantaine de jeunes leaders venus de la zone spéciale de Conakry et des régions administratives de l’intérieur du pays, la caravane nationale citoyenne de la jeunesse a été reçue ce mardi, 25 décembre 2018, dans la région administrative de Mamou. Elle était venue prêcher entre la paix, l’unité nationale, le civisme et la protection de l’environnement, rapporte un des correspondants de Guineematin.com à Mamou.

Après les salutations d’usages présentées aux autorités régionales et préfectorales de Mamou, les caravaniers se sont rendus à la maison des jeunes pour communier avec les jeunes de la ville carrefour qui attendaient patiemment dans la salle polyvalente.

A travers des sketchs et un focus débat sur la gestion des ordures, les jeunes leaders ont véhiculé des messages pour la promotion et la consolidation de la paix, l’unité nationale, le civisme, la cohabitation pacifique et la protection de l’environnement.

Ils ont par ailleurs invité les populations de Mamou à s’organiser en association et promouvoir le volontariat pour le développement des communautés ; mais aussi à briser le silence en interpellant et sensibilisant leurs voisins et toute autre personnes qui serait sur le point de commettre un acte incivique qui est de nature à nuire le bien-être des populations.

« – Dieu merci ! La pluie commence à tomber. Je vais profiter pour jeter mes ordures dans les caniveaux.

  • Qu’est-ce que vous faîtes madame ? Vous ne savez pas que jeter les ordures dans les caniveaux engendre des conséquences pour notre santé. Des moustiques peuvent s’y développer et leurs piqûres donnent le paludisme.
  • Ici, c’est pour ton père ? Ces caniveaux appartiennent à l’Etat. Donc, je fais ce que je veux.
  • D’accord ! Je vais aller me plaindre chez le chef de quartier… », Ou encore, « c’est quoi ça ? C’est la facture d’électricité. Je ne vais rien payer, enlèves ça devant moi. Mon mari, si tu ne payes pas cette facture, on sera dans le noir. Je m’en fous… Je vais me plaindre chez le chef de quartier. Qu’est-ce qu’il y a mes concitoyens ? J’ai surpris cette femme en train de jeter des ordures dans les caniveaux… Mon mari refuse de payer la facture d’électricité… Du calme ! Madame, vous ne devez pas jeter les ordures dans les caniveaux, sur la chaussée ou dans tout autre lieu public. Sachez que la propreté nous aide à préservez notre santé et celle de notre famille… Monsieur, si vous ne payez pas vos factures, comment la société d’électricité va faire pour fonctionner et produire le courant. Notre société d’électricité compte sur le recouvrement de ces factures pour acheter du carburant, payer son personnel et assurer les déplacements au cas où une panne d’électricité est signalée chez ses clients », pouvait-on entendre des différents sketchs qui se jouaient du haut du podium.

Très émus par les illustrations et les messages véhiculés par les caravaniers, Samba Hery Camara, le chef de cabinet au gouvernorat de Mamou (représentant de monsieur le gouverneur de région à cette rencontre citoyenne), a promis d’accompagner ces jeunes dans leur mission.

Samba Hery Camara

« Vous êtes venus pour nous dire de pérenniser la paix. Nous sommes prêts à vous accompagner. Chers jeunes ! Vous constituez l’ossature de l’avenir de notre pays. Vous êtes les garants du développement de notre pays. Et, si cela est, je vous demande avec respect, de conscientiser votre état présent. Nous vivons tous les jours des réclamations de droits. Où sont nos devoirs ? Vous et nous, chacun a d’abord un devoir sacré envers sa famille. C’est quand on s’acquitte de ce devoir sacré, qu’on pense à son secteur, à son village, à son district, à sa commune rurale ou urbaine, à sa sous-préfecture, à sa préfecture, à sa région et à sa nation. (…) Soyons prudents, aimons notre pays à travers la paix, l’amour du prochain, la tolérance et la patience », a dit Samba Hery Camara.

A noter que cette caravane nationale citoyenne de la jeunesse, initiée par le ministère de la jeunesse et de l’emploi jeunes, doit poser ses valises dans toutes les régions administratives de Guinée pour prêcher la paix, l’unité nationale, la cohabitation pacifique, la cohésion sociale, etc.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin