Malgré toutes les promesses du Gouvernement, en particulier du ministère de la justice, de nombreuses personnes sont victimes de la lenteur des procédures judiciaires en République de Guinée. C’est le cas d’un jeune compatriote, Ousmane Soumah, arrêté le 02 juin 211, et jugé 7 ans plus tard ! Il a été condamné le lundi dernier, 24 décembre 2018, à cinq (5) ans de prison, après avoir passé toutes ces longues années en prison sans jugement… 

Ousmane Soumah a été arrêté le 02 juin 2011 pour avoir poignardé mortellement son ami Ibrahima Sory Soumah dans le quartier Dixinn Port 1. Il a été placé sous mandat le 03 juin 2011 après l’enquête de la brigade de répression du banditisme (BRB). Le jeune homme a passé 7 ans de détention provisoire à la maison centrale de Conakry avant d’être renvoyé devant le tribunal criminel de Dixinn.

A la barre, l’accusé est revenu sur les circonstances dans lesquelles l’incident s’est produit. « J’étais à la maison, lorsque la victime, Ibrahima Sory Soumah, est venu avec deux de ses amis, à savoir Sankhon et Dieng. Ces deux ont fait des reproches à Ibrahima Sory Soumah, en lui disant qu’il n’a pas fait du sérieux, c’est pourquoi il n’a pas évolué dans le football. C’est ainsi que moi aussi, je l’ai reproché, en disant qu’il ne fait que suivre les femmes, et c’est ce qui l’empêche d’évoluer. C’est ainsi qu’il est venu me donner un coup de poing dans la figure. Moi aussi, j’ai pris le couteau, je l’ai poignardé au niveau de la cuisse. Après, il a rendu l’âme. J’ai utilisé le couteau pour le blesser ; mais, ce n’était pas pour le tuer. Je le regrette. C’était l’un de mes meilleurs amis », a expliqué Ousmane Soumah devant le juge Aboubacar Maféring Camara.

Pour sa défense, son avocat, maître Emmanuel Bamba, s’est joint à l’accusé pour plaider coupable pour homicide involontaire, sollicitant la requalification des faits de meurtre à des faits de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans en avoir l’intention. Ainsi, l’avocat a souhaité la condamnation de son client au temps mis en prison.

De son côté, le procureur, Bakary Camara, a indiqué que l’accusé est bien coupable des faits de meurtre pour lesquels il est poursuivi. Selon le représentant du ministère public, Ousmane Soumah a tué son ami pour un problème de femme. « Ce sont des jeunes qui ont presque grandi ensemble et qui logeaient ensemble. Mais, comme Ousmane Soumah sortait avec la copine de son ami, Ibrahima Sory, celui-ci est venu le reprocher pour ce mauvais comportement. Furieux, il a pris le couteau pour le planter au niveau de la cuisse de son ami. Et, finalement, ce dernier a rendu l’âme. Donc, je vous demande de le condamner à 15 ans de réclusion criminelle », a requis le procureur.

Finalement, le tribunal a requalifié les faits comme l’a demandé la défense et a condamné l’accusé à 5 ans d’emprisonnement. Une peine inférieure au temps qu’il a déjà passé en prison.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin