Une réunion de crise s’est tenue hier, jeudi, 27 décembre 2018, dans les locaux de la préfecture de Siguiri autour du problème qui a éclaté mercredi dernier dans la sous-préfecture de Kintinia. Et, le préfet de Siguiri, Elhadj Ibrahim Kalil Keïta, a mis l’occasion à profit pour tirer à boulets rouges sur les responsables du RPG Arc-en-ciel dans la préfecture. Ils les accusent d’être à l’origine de l’échec du parti au pouvoir lors des élections locales de février dernier dans plusieurs collectivités de la préfecture et des problèmes qui en découlent, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Cette rencontre fait suite à la manifestation d’un groupe de jeunes enregistrée le mercredi, 26 décembre 2018 dans la sous-préfecture de Kinitinia. Ces jeunes en colère sont allés fermer le bureau de la DSPJ (Direction Sous-Préfectorale de le Jeunesse), la mairie et la sous-préfecture pour exiger le départ de l’actuel bureau de la jeunesse de Kintinia. Le préfet Elhadj Ibrahim Kalil Keïta, a reçu des représentants des manifestants et du contesté bureau de la jeunesse, les autorités locales ainsi que les responsables des sections du RPG Arc-en-ciel pour discuter autour de la question.

Et, le préfet a mis l’occasion profit pour fustiger les agissements des responsables locaux du RPG Arc-en-ciel qu’il accuse d’être à l’origine de plusieurs problèmes enregistrés dans la préfecture. « En ma qualité de membre du bureau politique nationale du RPG Arc-en-ciel, j’ai tout fait pendant l’élaboration des listes de candidatures pour que vous vous attendiez, mais impossible. Cela a amené beaucoup de militants à se présenter comme candidats indépendants, c’est le cas Balla(Le maire de Kintinia). Après les élections, nous avons tout fait avec les élus du RPG pour qu’ils s’entendent avec les autres élus indépendants, impossible. Balla est venu tendre la main au RPG, ils n’ont pas accepté.

Ce fut la même chose à Siguirini où l’indépendant a remporté la mairie. Après la victoire des indépendants, ils se lèvent pour demander de remplacer les élus par les candidats du RPG Arc-en-ciel. Ils sont à Conakry pour des démarches pour tenter de faire l’impossible, appelez-les et dites-leur de rentrer parce que c’est impossible. A Norassoba où le RPG a remporté les élections, ils n’arrivent pas s’entendre sur le candidat du parti à la mairie. Et, dans le même temps, ils sont en train de chanter mon nom partout pour dire que je n’aime pas le RPG », a dénoncé l’autorité préfectorale.

Finalement, aucune décision n’est sortie de cette rencontre par rapport à la crise à Kintinia où les le bureau de la DSPJ, les locaux de la mairie, de la sous-préfecture et le centre culturel restent encore fermés.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin