Le maire élu de la commune rurale de Siguirini a été installé dans ses fonctions, le lundi 31 décembre 2018. Malheureusement, la cérémonie a été émaillée de violences avec cinq (5) blessés par balles et un certain nombre d’arrestations, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le bureau exécutif de la commune rurale de Siguirini a été installé après l’élection du bureau exécutif. C’est Sékou Kéita, un indépendant, qui l’a emporté aux dépens du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir. Conséquences ? L’ancien président de la délégation spéciale et les élus du RPG arc-en-ciel ont boycotté la passation de service.

Selon nos informations, c’est très tôt le matin que des jeunes du RPG Arc-en-ciel ont barricadé la route pour empêcher la délégation de la préfecture de Siguiri d’entrer en ville. Un fait qui a énervé le camp des indépendants qui se sont levés pour la réouverture de la route. Il s’en est suivi des accrochages et des blessés par balles.

Selon Sékou Keïta, maire élu, interrogé par notre reporter, « l’autorité préfectorale nous a informé de la passation de service. Le matin, des jeunes du RPG Arc-en-ciel ont barricadé la route et brûlé des pneus pendant plus de trois (3) heures. Les forces de l’ordre ont été incapables de rouvrir la route C’est ce qui a énervé la jeunesse (les indépendants) pour aller rouvrir la route. Mais, ils étaient armés. Ils ont tiré et cinq (5) personnes ont été blessées par balles. La police a réussi à arrêter quatre (4) personnes ».

Pour sa part, Ansoumane Savané, le chef de la mission venue installer la nouvelle équipe communale, a dit que les présumés auteurs des coups de feu ont été transférés à Siguiri.

« Le matin, quand nous sommes venus, la route était bloquée. Nous sommes restés à Léro. Aux environs de 17 heures, ils ont laissé le passage et nous sommes rentrés. L’ancien président de la délégation spéciale n’était pas présent à la passation, il est à Conakry. Les élus du RPG Arc-en-ciel ont boycotté la passation. Il y a eu des tirs. La police m’a présenté des balles tirées par les manifestants. Il y a eu des blessés et des arrestations. Pour la sécurité des arrêtés, le préfet m’a ordonné de venir à Siguiri avec eux », a dit monsieur Savané.

À signaler que la délégation a réussi à installer à le bureau exécutif.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin