Un jeune homme, âgé d’une trentaine d’années, s’est tiré dessus dans la commune urbaine de N’Zérékoré ce jeudi, 03 janvier 2019, à l’aide dune arme de fabrication locale. Les faits se sont produits au quartier Bellevue, aux environs de 9 heures, sans qu’on ne sache les raisons de l’acte. Transporté à l’hôpital, Jean Bonamou a succombé à ses blessures, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture

C’est un certain Jean Bonamou qui s’est tiré dessus dans sa maison. Ce commerçant, marié à une femme et père de quatre enfants, a été retrouvé grièvement blessé au niveau du ventre, dans sa chambre.

Selon Mathieu Bonamou, frère ainé de la victime, « je l’ai laissé à la maison pour aller chez nos voisins. C’est de là que j’ai entendu la détonation. Je me suis dirigé directement à la maison. Dès que je suis arrivé, j’ai trouvé ses enfants en train de pleurer, en disant que leur papa s’est tiré dessus. J’ai demandé à sa femme, elle m’a dit qu’elle ne sait rien. J’ai vu son intestin qui était dehors. C’est ainsi je me suis précipité pour aller chercher un véhicule pour l’évacuer à l’hôpital. A mon retour, je leur ai dit de l’évacuer. On m’a dit qu’il faut la présence des autorités. Je suis reparti pour rencontrer les agents de la police qui m’ont fait accompagner par deux d’entre eux. Quand on est arrivé, on nous a dit qu’ils l’ont envoyé à l’hôpital ».

Interrogé sur le drame, le chef du quartier Bellevue, Koly Nyangha Jean-Baptiste Kourouma, a expliqué avoir décidé d’envoyer Jean Bonamou à l’hôpital. « Quand je suis venu sur les lieux, je l’ai vu entrain de respirer. J’ai ordonné immédiatement de l’envoyer à l’hôpital pour sauver sa vie. Quand les services de sécurité sont venus tardivement sur les lieux, je leur ai expliqué ça. Ils ont fait leur constat, et l’arme avec laquelle il s’est tiré dessus a été saisie par les gendarmes. J’en appelle à la conscience de tous, surtout à la population de N’zérékoré, de se désarmer, d’éviter de cohabiter avec les armes. Une arme dans la maison est un danger pour la famille », a lancé le chef de quartier.

Aux dernières nouvelles, Jean Bonamou a succombé à sa blessure quelques minutes après son admission à l’hôpital régional.

A noter les causes de cet acte ne sont pas encore connues. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin