La commune urbaine de Koundara s’apprête à accueillir la 4ème Assemblée générale de l’Association Winden Janguen ADLAM qui s’ouvre demain samedi, 04 janvier 2018. Les préparatifs vont bon train et les acteurs impliqués dans l’organisation de l’événement sont à pied d’œuvre pour lui conférer tout l’éclat souhaité.

En prélude à cette rencontre qui vise à promouvoir l’écriture et la lecture en Poular, l’envoyé spécial de Guineematin.com a rencontré le maire de la commune urbaine de Koundara. Avec Monsieur Mamadou Baïlo Diallo, il a été justement question des préparatifs de l’organisation de cet évènement à dimension internationale, des raisons du choix de cette ville pour abriter cette rencontre et de bien d’autres questions.

Guineematin.com : votre commune accueille la 4ème Assemblée générale de l’Association Winden Janguen ADLAM. Quelles sont les dispositions prises pour la réussite de cet évènement ?

Monsieur Mamadou Baïlo Diallo, maire de Koundara

Mamadou Baïlo Diallo : nous accueillons la 4ème session qui se tient à Koundara ici du 05 au 07 janvier 2019. Il y a eu beaucoup de commissions constituées à cet effet. Les gens sont en mouvement, les autorités sont impliquées. Parce que, c’est un évènement à dimension internationale, parce que nous nous attendons des délégations venant de l’extérieur et des délégations venant des préfectures de la Guinée. Donc, nous avons constitué près de 7 commissions qui sont en train de fonctionner en ce moment. Nous avons une commission chargée de l’accueil et de l’hébergement ; une commission chargée de la restauration ; une commission chargée de l’organisation, de l’aménagement et du pavoisement du lieu de la rencontre ; une commission chargée de l’information et de la sensibilisation ; une commission chargé des finances et une commission de coordination. Ce sont ces commissions qui sont constituées pour l’organisation de cette Assemblée générale d’ADLAM.

Guineematin.com : à l’heure qu’il fait, où en sommes-nous dans l’organisation ?

Mamadou Baïlo Diallo : actuellement, toutes les commissions sont faites et le travail a déjà commencé. Nous commençons à recevoir les délégations déjà. Nous avons déjà près de 64 délégations qui sont là. Nous avons N’Zérékoré qui est là avec 9 personnes ; Gueckédou avec 6 personnes ; Mamou avec 23 personnes ; Conakry avec 22 invités ; Kouroussa avec 5 personnes ; Dalaba avec 3 personnes ; Kissidougou avec 5 ; Sangarédi 2. A l’heure-là, ce sont ces délégations qui sont là, elles sont déjà installées, elles sont logées. Maintenant, on attend les délégations des pays voisins qui se sont annoncées, comme le Sénégal, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée-Bissau etc.

Guineematin.com : pourquoi le choix de Koundara pour abriter cette 4ème Assemblée générale Winden Janguen ADLAM ?

Mamadou Baïlo Diallo : Koundara a commencé cette activité d’ADLAM il y a un peu longtemps et Koundara a participé à la 1ère édition qui s’est tenue, je crois, à Labé. Après, c’était Mamou, après Timbi-Madina, dans Pita. Koundara a assisté à tout cela. Maintenant, vu le travail qui s’est fait là-bas, on a jugé de venir faire impliquer Koundara. C’est ce qui a motivé l’organisation de cette activité à Koundara.

Guineematin.com : vous êtes le maire élu de la commune urbaine de Koundara. Qu’est-ce qui a prévalu justement à votre élection ?

Mamadou Baïlo Diallo : l’élection a prévalu au projet de campagne qu’on avait, et j’ai été élu sur la liste de l’UFDG. Nous avons fait une très bonne campagne et la population avait confiance en nous. On avait un projet de société qui était très bien fait, la population nous a fait confiance. Et dans notre liste UFDG, nous avons eu 14 conseillers. Parmi ces 14 conseillers, j’ai été choisi tête de liste et ainsi j’ai été élu, lors de la première session du conseil communal, comme maire de Koundara.

Guineematin.com : on sait que les relations n’étaient pas assez bonnes entre vous et le président de la délégation spéciale sortant, Alimou Koundara Diallo qui avait voulu se présenter à ces élections à travers une liste indépendante. Qu’est-ce qui s’est finalement passé ?

Mamadou Baïlo Diallo : bon ça, c’est des choses qui peuvent arriver. Dans tous les cas, c’est arrivé. Mais finalement, on a réussi à arranger ça en famille et les choses ce sont bien passées. On a tourné ce dossier-là maintenant. Nous collaborons très sincèrement, il travaille très sincèrement avec moi. C’est d’ailleurs lui le premier vice maire et il n’y a aucun problème entre lui et moi.

Guineematin.com : parlez-nous de vos priorités pour les cinq prochaines années.

Mamadou Baïlo Diallo : les priorités, c’est la réconciliation d’abord des populations de Koundara. La population de Koundara est une population qui a beaucoup d’ethnies. Nous avons au moins 12 ethnies ici. C’est de créer une entente et une synergie au niveau de la population et voir comment chercher à développer la commune urbaine de Koundara. On a voté notre le budget 2019 en décembre dernier. Il s’équilibre en recette et en dépense à la somme de 2 milliards 797 millions 500 mille francs guinéens. Ce budget est reparti comme suit :

· Total recettes d’investissements = 2 milliards 458 millions 500 mille FG. C’est-à-dire il y a 1 milliard 958 millions de FG qui seront apportés par l’ANAFIC, une agence nationale dont le président vient de nommer le directeur général et qui doit gérer les 15% des ressources minières. Maintenant, ces 15% passeront par le canal du PACV (Programme d’Appui aux communautés villageoises) pour être gérer par les communes urbaines.

· Les fonds propres de la commune, le budget est de 845 millions 700 mille FG. Donc, les 60% d’investissement, c’est 508 millions 500 mille.

Maintenant, les 508 millions 500 mille FG plus les 1 milliards 958 millions, c’est ce qui donne le total d’investissements à 2 milliards 458 millions 500 mille. La recette réelle de fonctionnement de la commune urbaine 339 millions, c’est-à-dire les 40% des 847 millions 500 mille.

Au total, les actions retenues sur les fonds propres sont : la réhabilitation et l’équipement de la mairie (480 millions), la construction de trois salles de classes, deux blocs de latrines de deux et trois cabines au districts de Atchabaly pour une valeur de 470 millions, et la construction d’une gare routière à Kandahida à la rentrée là-bas, à 1 milliard. Ce sont là entre autres les actions qui seront financées par le PACV. En dehors de ces actions, nous avons prévu de construire des latrines publiques au niveau du marché, il en manque. Nous avons aussi proposé la construction de la clôture de l’école du Centre 3, proche du marché. C’est les actions concrètes pour l’année 2019.

Guineematin.com : un dernier mot ?

Mamadou Baïlo Diallo : le dernier mot que nous avons, c’est d’abord de vous remercier et remercier toutes les délégations qui vont être là. Nous leur souhaitons la bienvenue et un bon séjour à tout le monde. Et de dire que le conseil communal est à leur disposition et nous ferons notre mieux pour mériter la confiance placée en nous par les citoyens de la commune urbaine de Koundara.

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin