Des citoyens de Faranah ont pris d’assaut les rues de la ville hier, vendredi 04 janvier 2019, pour dénoncer l’incarcération de Mohamed Touré, fils de Sékou Touré, et de sa femme aux Etats-Unis. De nombreux jeunes et de femmes ont organisé une marche pacifique à Faranah, ville natale de Sékou Touré, dont le fils est poursuivi pour esclavage sur une jeune guinéenne, qui vivait sous son toit au Texas, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Au moment où se tenait un sit-in devant l’ambassade des Etats Unis à Conakry, une marche était organisée à Faranah pour dénoncer la détention de Mohamed Touré et de Denise Cros Touré, dans une affaire de « travail forcé et d’hébergement illégal d’étranger pour des gains financiers ».

Les citoyens ont marché de la résidence privée de feu Amara Touré, frère aîné du président Sékou Touré, jusqu’au rond-point Central, en passant par le quartier mosquée puis Tonkolonko. Munis de banderoles et de pancartes, ils ont scandé des slogans du genre : libérez le couple Touré ; à bas l’injustice ; Faranah n’est pas d’accord…

Présent dans cette manifestation, Fodé Abacar Kouyaté est revenu sur la cause de cette mobilisation. « Nous sommes sortis ce matin, c’est pour montrer à la face du monde que réellement l’injustice on n’est pas d’accord, on est pour la justice, on n’est pas pour l’injustice. Donc, le fils d’Ahmed Sékou Touré, Mohamed Touré, et sa femme, sont aujourd’hui derrière les barreaux aux États-Unis. Nous ne sommes pas d’accord, la jeunesse de Faranah n’est pas d’accord, les femmes de Faranah ne sont pas d’accord, nous voulons la libération du couple Touré, vive la justice, vive la jeunesse de Faranah, justice pour tous ».

Dans son discours Doussou Mara a appelé à la solidarité révolutionnaire et patriotique. « Au courant du mois d’avril 2018, nous avons appris avec stupéfaction, par voie de presse, l’interpellation du camarade Mohamed Touré, secrétaire général du Parti Démocratique de Guinée de la Révolution Démocratique Africaine, et de son épouse aux États-Unis d’Amérique, dans l’Etat Texas. Des déclarations ont été faites de part et d’autre, en vue d’informer clairement l’opinion nationale et internationale des motifs réels de l’interpellation du couple Touré. Au regard de ces faits, notre collectif a été lancé officiellement le 28 Septembre 2018 en vue de pouvoir marquer notre solidarité au couple Touré dans cette épreuve difficile. C’est cet appel que nous lançons au nom de la solidarité révolutionnaire et patriotique à tous les amis, collaborateurs, camarades et frères de lutte vivant à Faranah à se joindre au collectif pour marquer cette journée de solidarité vis-à-vis du couple Touré qui, en réalité, est et demeure pour nous l’échantillon représentatif dans le noble combat de la liberté et de la dignité en faveur des peuples épris de la justice et de la liberté, pour la solidarité révolutionnaire et patriotique. Justice pour le couple Touré, que la grâce de Dieu puisse guider le couple Touré vers le chemin de la liberté ».

Pour sa part, Manty Mamady Camara, secrétaire général du PDG-RDA à Faranah, a salué la qualité de la mobilisation des citoyens de Faranah. « La population de Faranah a montré que Mohamed Touré n’est pas à l’abandon, que c’est leur fils, fils d’un homme véridique et combattant. Ceux qui lui ont créé ce problème, nous avons jugé utile de leur montrer que nous ne sommes pas contents d’eux. C’est une accusation. Nous sommes derrière Mohamed nuit et jour et nous le supportons. Que Dieu fasse que la vérité triomphe ».

À rappeler que Mohamed Touré et sa femme, Dénis Cros Touré, sont inculpés de travail forcé et d’hébergement illégal d’étranger pour des gains financiers depuis le mois d’avril dernier. Le couple devait comparaître hier, vendredi 04 janvier 2019, devant le juge au Texas.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tél. :(00224) 620 24 15 13/ 655 69 10 35

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin