Une manifestation d’élèves est en cours en ce moment dans la ville de Télimélé. De nombreux élèves de la commune urbaine sont descendus dans la rue pour exiger le retour de leurs enseignants dans les classes, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Après l’espoir, c’est la déception, la désillusion et le retour à la case départ. Suite au mauvais tour que le gouvernement leur a joué en les faisant traîner pendant trois jours au siège du SLECG et au palais du peuple sans signer le protocole d’accord qui devait mettre fin à la grève des enseignants, les responsables et membres du syndicat ont décidé de descendre dans la rue, ce jeudi 10 janvier 2019, à Conakry, pour se faire entendre.

Mais, la déception et la colère ne sont pas seulement au niveau des enseignants. Les élèves qui ne font pas cours partagent aussi les mêmes sentiments. C’est le cas de ceux de Télimélé qui se sont massivement mobilisés pour exprimer leur colère. Tôt ce jeudi, des élèves venant de toutes les écoles publiques de la ville se sont donné rendez-vous à la DPE de Télimélé avec des slogans comme : « Alpha zéro, nous voulons la reprise effective des cours ».

« Nous sommes sortis juste pour réclamer nos droits, notre droit à l’éducation. Ça fait plus de trois mois que nous n’étudions pas et on constate qu’il n’y a aucune volonté des autorités de nous permettre de reprendre les cours. C’est pourquoi, nous avons décidé de sortir nous faire entendre parce que trop c’est trop. On ne peut pas croiser les bras et continuer à attendre alors que l’année scolaire est en train de s’écouler », explique au téléphone de Guineematin.com, Amadou Oury, élève au lycée Ley Wéndou.

Les manifestants ont procédé à des jets de pierres sur les locaux de la DPE et de la préfecture, empêchant le travail sur place. Et ils promettent de continuer leur mouvement jusqu’à ce qu’ils soient entendus. « Avec la reprise des négociations entre le gouvernement et le SLECG, nous avions eu un espoir de pouvoir, enfin, reprendre les cours. Mais malheureusement, ces négociations aussi n’ont pas porté fruit parce que le gouvernement ne veut pas qu’on trouve une solution permettant la reprise des cours. Nous sommes allés à la DPE et maintenant nous sommes à la préfecture. Et nous allons continuer à manifester jusqu’à la reprise effective des cours », a indiqué Mamadou Alpha Bah, un autre manifestant.

Pour l’heure, aucune autorité n’est visible sur les lieux, et les élèves campent devant les locaux de la préfecture de Télimélé.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin