Le refus du gouvernement guinéen de signer l’accord obtenu avec le SLECG pour mettre fin à la grève des enseignants fait ses effets sur le terrain. Après trois jours de tractations en vue de la signature de ce protocole d’accord sans succès, plusieurs manifestations d’élèves ont été enregistrées ce jeudi, 10 janvier 2019, à travers le pays. C’est notamment à Conakry où des élèves du collège 2 Donka sont sortis se faire entendre, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le mouvement a commencé tout près du siège du SLECG à Donka. Des élèves du collège 2 Donka sont sortis manifester pour exiger le retour de leurs enseignants en classes. Les manifestants scandaient des slogans comme : « Alpha Zéro, Kassory Zéro, on veut étudier ».

Leur porte-parole, Mamoudou Sonty, a indiqué que malgré le recrutement des enseignants contractuels pour pallier l’absence des titulaires, ils ne font pas cours depuis plusieurs semaines. « Depuis quatre semaines, je n’ai rien écrit dans mon cahier. Pourquoi le gouvernement ne veut pas payer nos enseignants. On n’étudie pas et on en a marre », a-t-il lancé sous les applaudissements de ses nombreux camarades.

Il faut noter qu’après quelques minutes de protestation devant leur école, les élèves sont allés ériger des barricades sur le tronçon Dixinn-Donka, bloquant momentanément la circulation. Les forces de l’ordre sont vite intervenues pour les disperser et libérer la route.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin