Feue Kadiatou Sow

Le verdict est tombé ce lundi, 14 janvier 2019, au tribunal de Dixinn, dans le dossier portant sur l’assassinat de Kadiatou Sow, dans un hôtel situé à Kipé (commune de Ratoma). Ferdinand Louis Conteh, ressortissant nigérian, a été reconnu coupable et condamné à deux ans de prison ferme et au payement d’une amende de 10 millions de francs guinéens à la partie civile, a appris un reporter que Guineematin.com a dépêché au tribunal ce matin.

L’assassinat de mademoiselle Kadiatou Sow à l’hôtel Hakuna Matata, le 30 septembre 2016, avait fait couler beaucoup d’encre et de salive. Un nigérian, du nom de Ferdinand Louis Conteh, avait été mis en cause dans la mort de cette jeune fille de 21 ans, retrouvée inanimée dans la chambre de l’hôtel que les deux personnes occupaient.

Après plusieurs audiences, le tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la mairie de Ratoma, a condamné le Nigérian à une peine d’emprisonnement de deux ans et au payement de 10 millions de francs guinéens à la famille de la victime.

Par ailleurs, le tribunal a requalifié les faits de meurtre en coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Il faut rappeler que Ferdinand Louis Conteh, mis sous mandat de dépôt depuis le 30 septembre 2016, a déjà fait deux ans et trois mois à la maison centrale de Coronthie. Ayant purgé sa peine, il devrait recouvrer sa liberté à partir de l’instant.

Saidou Hady Diallo depuis le tribunal pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin