Psychose à Wansan (Pita) : plus de 100 carcasses de charognards sans têtes découvertes en brousse

Les habitants de Wansan, district relevant de la sous-préfecture de Timbi Tounny, dans la préfecture de Pita, ont fait une étonnante découverte hier, mercredi, 23 janvier 2019. Ils ont retrouvé plus d’une centaine de carcasses de charognards sans têtes au même endroit. Cette découverte provoque de l’inquiétude et des interrogations dans la localité, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Labé.

C’est le président du district de Wansan, Amadou Bah, qui a rendu publique l’information. Selon lui, ce sont des enfants, partis chercher du bois de chauffe en brousse, qui ont fait cette surprenante découverte. « C’est entre lundi et mardi que des enfants, venus du village de Ley Hollandhé ont découvert ces carcasses à côté de la rivière appelée Gonga. Ils sont partis alerter leurs parents, et ces derniers à leur tour, nous ont saisis de la situation. Quand nous nous sommes rendu sur les lieux, nous avons trouvé cinq (5) tas de charognards tous dépourvus de têtes.

Mais laissez-moi vous dire que les charognards sont très nombreux, car leur nombre dépasse 100. À côté, une carcasse d’un mouton y était. Mais ce qui est surtout surprenant, c’est que même les mouches qui ont mangé le reste laissé par les charognards sont toutes mortes. C’est ce qui nous fait croire que ces charognards ont été empoisonnés, et leurs têtes emportées par des inconnus. La gendarmerie est venue constater les faits et on attend les services de la Croix-Rouge et ceux de la santé. Actuellement, c’est la psychose qui règne à Wansan », explique le responsable local.

Ce n’est pas la première fois qu’une découverte de ce genre est faite en Moyenne Guinée. Plusieurs carcasses de charognards dont les têtes ont été coupées ont été retrouvées récemment à Lélouma, Dionfo et Timbi Madina. Sur le terrain, beaucoup pensent à un empoisonnement massif visant à avoir les têtes des charognards. Et les interrogations se multiplient autour de l’importance de ces têtes coupées.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS