Comme annoncé précédemment, la Chambre Nationale des Huissiers de Justice de Guinée (CNHJG) vient de renouveler son bureau exécutif. C’était à l’issue d’une élection organisée hier, jeudi 24 janvier 2018, à la Cour d’Appel de Conakry. Après avoir été porté à la tête du bureau exécutif Me Sory Daouda Camara a promis de travailler de concert avec tous les huissiers du pays afin que cette corporation puisse sortir de l’ornière, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a suivi cette élection.

Me Saïdouba Kissing Camara

Cette élection a connu un grand engouement et s’est passé dans le plus grand calme. Démarré à 11 heures 20 minutes, la séance a pris fin aux environs de 16 heures. Après les opérations, Me Saïdouba Kissing Camara, président d’honneur (actuel maire de Boffa) et membre de la commission d’organisation a félicité les membres de ce nouveau bureau exécutif, avant de les inviter au travail. « Je félicite ceux qui viennent d’être élus, mais aussi je voudrai les interpeler par rapport à la délicatesse de leur mission. Il ne s’agit pas d’être élu, il s’agit d’être efficace, il s’agit d’être disponible pour ses amis, pour la corporation. Il ne faut pas être élu et vous n’assistez pas aux réunions. Il faut faire avancer notre corporation. Vous avez du travail à faire, parce qu’avant, l’ancien bureau, on n’avait pas de textes. Aujourd’hui, nous avons des textes. Le nouveau statut est déjà adopté au niveau du conseil des ministres, nous avons un règlement intérieur qui est en train d’être appliqué. C’est ce qui nous a d’ailleurs permis de faire ces élections aujourd’hui. Donc, il faudrait appliquer la règle avec beaucoup de rigueur, il faut appliquer les textes, c’est ça notre outil », a dit avec insistance Me Saïdouba Kissing Camara.

Me Sory Daouda Camara

De son côté, Me Sory Daouda Camara a remercié ses pairs pour la confiance placée en lui pour présider la Chambre Nationale des Huissiers de Justice de Guinée. Conscient des défis qui attendent son équipe et lui, il a promis de tout mettre en œuvre afin de hisser haut la profession d’huissier. « Nous allons tout faire pour que cette profession sorte de l’ornière. Elle est encore très peu connue. Elle est moins connue, même dans le milieu des intellectuels. Vous pouvez voir des intellectuels se demander qu’est-ce que c’est un huissier de justice. Donc, dès à présent, nous allons animer des séries d’émissions à la télé, à la radio, dans le cadre de la vulgarisation de la profession. Ensuite, nous serons amenés à contraindre nos autorités à tous les niveaux pour que désormais, l’huissier grandisse. Il ne peut grandir s’il est incapable d’accomplir les actes de son ministère, notamment en ce qui concerne l’exécution des décisions de justice. Tous les obstacles qui se dresseront désormais devant nous seront bravés. Quiconque se mettra devant nous, l’intéressé sera affronté par les huissiers de justice », a-t-il prévenu.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin