Moustapha Naïté, ministre des travaux publics

L’opération d’assainissement de la ville de Conakry, programmée le dernier samedi de chaque mois, a eu lieu ce 26 janvier 2019. Le ministre des Travaux Publics, un des artisans de ce projet, a piloté l’opération dans plusieurs quartiers de la capitale, avant de vanter les mérites de cette initiative gouvernementale, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui accompagnait la délégation.

Pour l’opération d’assainissement de ce samedi, Moustapha Naïté était sur pied dès 6 heures du matin. Il s’est rendu d’abord au carrefour Donka, avant de revenir à Dabondy, puis au camp Carrefour et Bambéto (Ratoma) via Yimbaya et Entag. Partout où le ministre est passé, outre la supervision, il encourageait les nombreux jeunes qui sont sortis pour participer à cette action citoyenne d’assainissement de la ville de Conakry.

Mohamed Lamine Condé

Dans son intervention, Mohamed Lamine Condé, coordinateur des opérations d’assainissement de la ville de Conakry, a dit que pour la journée de ce samedi, six équipes de travail ont été constituées. « On a reparti en tout 28 camions sur la ville de Conakry. Ça, c’est en dehors des bennes casseuses qui font les trajets habituels. Donc, les 28 camions qu’on a déployés, on a une équipe qui a travaillé sur la route Le Prince, une équipe qui était à Yattayah-Fossidè, une équipe à Entag, une équipe à Kaloum et une équipe qui était à la mosquée Turque, mais qui évolue maintenant vers Gbessia. (…) Vous allez voir que des jalons sont posés. Au jour d’aujourd’hui, l’appel d’offres par rapport à la professionnalisation des déchets pour le recrutement d’un opérateur privé, dont l’ouverture a eu lieu le 22 janvier, la commission travaille d’arrache-pied. J’espère qu’avant le 2ème semestre de l’année 2019, vous allez voir un opérateur privé qui va travailler en connivence avec les PME pour assurer une gestion saine des déchets au niveau de la ville de Conakry », a-t-il expliqué.

De son côté, le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naïté, s’est réjoui de l’engouement que cette opération a auprès des citoyens de la ville de Conakry. Pour le ministre, il est toujours important de rappeler que « cette opération d’action citoyenne est une action civique. C’est une journée où nous avons souhaité que les uns et les autres s’impliquent dans l’assainissement de notre capitale, Conakry. Et, c’est une journée qui n’est pas destinée à être une journée qui va débarrasser Conakry de toutes les insalubrités que nous avons. C’est une journée qui est là pour plutôt démontrer l’action citoyenne, pour avoir un moment citoyen, pour que les uns et les autres s’impliquent dans la vie de leur communauté loin de nos penchants politiques. C’est la septième journée aujourd’hui, et je constate qu’au fur et mesure, la participation devient encore de plus en plus intéressant, de plus en plus effective dans les différentes communes ».

Moustapha Naïté

Pour le ministre Naïté, cette opération a des acquis qui sont salués pour tout le monde. « Les acquis, c’est de relever le défi de la participation qui est en train de se faire peu à peu dans les différentes communes. C’est aussi la conscientisation des uns et des autres pour comprendre que la question de l’assainissement, cette journée permet aujourd’hui d’impliquer davantage les citoyens dans leurs communes, de comprendre que cette journée loin d’être une obligation, doit être un moment citoyen pour que les uns et les autres s’engagent dans leur communauté. Vous savez, c’est toujours important de dire que j’ai balayé devant ma porte avant d’interpeller l’Etat ou les autres à leur responsabilité, que chacun de nous ait fait ce qu’il doit quand-même faire à partir de là où il vit. Donc, moi je suis très heureux… »

Selon nos informations, Conakry produit 1200 à 1300 tonnes de déchets par jours. Autant dire que le défi est immense pour le gouvernement.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin