Après quelques heures de débat, la Cour suprême a rendu son arrêt ce jeudi, 31 janvier 2019, sur le procès opposant l’UFDG au ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation. Le principal parti d’opposition du pays poursuivait le Général Bouréma Condé pour abus de pouvoir, suite à sa décision d’annuler l’élection du maire de Matoto.

A l’issue des débats, la Cour suprême s’est déclarée incompétente de juger l’affaire. La juridiction reconnait que le ministre Bouréma Condé n’avait pas le droit d’annuler l’élection, organisée le 15 décembre 2018, mais elle estime que l’’UFDG aussi n’a pas saisi le tribunal du ressort pour réclamer justice. D’où sa décision de se déclarer incompétente de juger l’affaire.

Nous y reviendrons !

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin