Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG

Les réactions continuent de se faire entendre suite à l’arrêt rendu par la Cour suprême dans le procès opposant l’UFDG au ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation. La juridiction s’est déclarée incompétente à juger cette affaire, relative à la décision du Général Bouréma Condé, d’annuler l’élection du maire de Matoto. Interrogé sur la question par Guineematin.com, Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, s’est dit réconforté par cette décision de la Cour.

« C’est le communiqué du ministre que nous avons attaqué, et nous avons été très heureux que le procureur de la République dise clairement que Bouréma Condé n’a pas le droit d’annuler une élection », a réagi le président du groupe parlementaire de l’UFDG à l’Assemblée nationale.

L’opposant rappelle que cette affaire n’est pas un contentieux électoral mais plutôt une plainte contre la décision du ministre de l’administration du territoire que son camp considère comme un abus de pouvoir. Pour lui, on aurait parlé de contentieux électoral, que si le candidat du RPG Arc-en-ciel, Mamadouba Tos Camara, avait porté plainte devant la justice pour dire qu’il n’est pas d’accord avec le résultat de l’élection qui a eu lieu le 15 décembre 2018.

« Puisqu’il n’y a pas eu de plainte au tribunal, on considère que l’administration devait reconnaitre Kalémodou comme maire et continuer l’installation de ses adjoints pour doter Matoto d’une mairie. Maintenant, il faut considérer qu’à partir d’aujourd’hui, le maire élu de la commune de Matoto est Kalémodou Yansané ».

D’ailleurs, le vice-président de l’UFDG souligne que le candidat du RPG Arc-en-ciel à la mairie de Matoto ne s’exprime jamais sur le sujet parce qu’il sait qu’il avait perdu l’élection. « Il (Mamadouba Toss Camara: ndlr) ne communique pas et ne compte que sur Alpha Condé et son ministre Bouréma Condé. Sinon, il avait 3 jours pour aller se plaindre au tribunal ; mais, comme il ne l’a pas fait, le dossier est clos à ce niveau ».

Face à cette situation, Dr Fodé Oussou Fofana lance un appel aux autorités, le Président Alpha Condé en particulier, de faire en sorte qu’on en finisse avec cette affaire. « Il est du ressort du gouvernement d’interpeller le ministre de l’administration du territoire d’aller continuer à installer les maires adjoints pour que la commune de Matoto ait son bureau exécutif.

Dans 72 heures, ça fera une année depuis que cette élection a eu lieu. Même à Kankan, là où ils ont gagné, l’exécutif n’a pas été installé. Que monsieur Alpha Condé accepte qu’on finisse avec ce processus avant même de penser à un problème d’Assemblée nationale. Il faut qu’il sorte ce pays de la honte. Aujourd’hui, on a honte d’être guinéen. Même à Ratoma, l’exécutif n’est pas installé malgré qu’il y ait eu élection du bureau », a-t-il dit.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin