L’arrêt de la Cour suprême dans le dossier opposant l’UFDG au ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation suscite des réactions au sein de la classe politique guinéenne. Aboubacar Sidiki Touré, coordinateur de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel, s’est prononcé sur le sujet au micro de Guineematin.com, ce vendredi 1er février 2019. Il souhaite que le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG trouvent désormais un compromis pour résoudre la crise autour du contrôle de la mairie de Matoto.

Aboubacar Sidiki Touré

« Puisque la Cour suprême s’est déclarée incompétente pour juger l’affaire, c’est son droit. Maintenant, il revient aux deux partis de s’accorder sur un certain nombre de principes afin d’apaiser les tensions dans la commune de Matoto. Pour l’instant, au niveau du RPG Arc-en-ciel, nous allons examiner la décision de la Cour. Et, je crois que dans les jours à venir, notre parti donnera sa position », a-t-il déclaré, insistant sur le fait qu’il faut impérativement trouver un terrain d’entente entre les deux camps pour mettre fin à cette crise.

A rappeler que l’élection du maire de Matoto a eu lieu le 15 décembre 2018. Et, au terme du décompte des voix, Kalemodou Yansané de l’UFDG avait totalisé 23 voix sur les 45 conseillers électeurs. Ce que n’a pas aimé un cadre du RPG Arc-en-ciel qui a déchiré les bulletins de son parti pour empêcher la suite des opérations. Et, le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, qui supervise ces élections a fait une déclaration à la télévision nationale pour annoncer l’annulation de ce vote. C’est contre cette décision du Général Boureima Condé d’annuler sa victoire que l’UFDG a saisi la Cour suprême. En examinant cette plainte du principal parti de l’opposition guinéenne contre le ministre de l’Administration du territoire, la Cour suprême a indiqué que le Général Boureima Condé a violé la loi. Mais, elle s’est abstenue de trancher dans ce dossier qu’elle a rangé dans le domaine du contentieux électoral. Dans son arrêt, la Cour suprême s’est donc déclarée incompétente !

Trouvera-t-on la solution dans un accord entre les deux grands partis politiques du pays comme le préconise Aboubacar Sidiki Touré ?

Attendons de voir !

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin