Doko (Siguiri) : un orpailleur assassiné par des inconnus

Un orpailleur d’une cinquantaine d’années a été assassiné hier, dimanche 03 février 2018, dans la préfecture de Siguiri. Des inconnus ont ouvert le feu sur lui en pleine brousse avant de disparaître. Sur place, on pense à un règlement de compte d’autant que les assassins n’ont pris aucun bien que possédait la victime, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Cet assassinat a eu lieu entre Bourèfên et Sèndougou, deux districts relevant de la sous-préfecture de Doko, sur la route Siguiri-Kourémalé. Nansa Laye Camara, orpailleur, âgé de 56 ans, se rendait au marché hebdomadaire de Soumbraköba pour ses affaires, lorsque des inconnus ont ouvert le feu sur lui en pleine brousse. Des passants l’ont trouvé sur les lieux et l’ont transporté d’urgence à l’hôpital préfectoral de Siguiri, où il a rendu l’âme.

Sa famille pense à un règlement de compte. « Ce soir, j’étais à la maison, lorsque j’ai reçu un appel m’informant que des bandits ont tiré sur mon frère et qu’il est admis à l’hôpital. Je suis venu trouver qu’il a reçu la balle au niveau de l’abdomen. Les médecins m’ont donné son ordonnance, je suis allé payer les produits.

Mais, à mon retour, j’ai trouvé qu’il était déjà mort. Les gens qui ont tiré sur lui voulaient juste l’assassiner parce qu’ils n’ont rien pris : sa moto, son téléphone et son sac, ils n’ont rien pris de tout ça », témoigne Djémori Diabaté, un parent du défunt.

Pour l’heure, l’identité du ou des meurtriers de Nansa Laye Camara et leurs motivations restent inconnues.

De Siguiri, Bérété lancéï Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS