Trois personnes ont été interpellées suite à l’éboulement survenu dans la soirée du dimanche, 03 février 2019 dans une mine d’or située dans la sous-préfecture de Norassoba (Préfecture de Siguiri). La police cherche à savoir si ces personnes ont une responsabilité dans ce drame qui a coûté la vie à 17 personnes, rapporte le correspondant de Guineematin.com qui s’est rendu sur les lieux du drame.

Après les opérations de recherche des victimes qui étaient coincées dans le trou et leur identification, les autorités cherchent maintenant à situer les responsabilités dans cet éboulement qui a fait 17 morts. C’est dans ce cadre que la police a interpellé trois personnes : deux responsables de la mine où le drame s’est produit et le propriétaire d’une machine qui travaillait sur les lieux.

« Il ne s’agit pas d’une arrestation pour le moment, on cherche à situer réellement les responsabilités. Alors, le Tömböloma (gendarme de la mine, le Damafèntigui (le propriétaire de la mine) et le propriétaire de la machine doivent se mettre à la disposition de la police. Je dois les entendre sur PV. Mais, toute personne qui sera citée dans le drame va répondre devant la justice », a expliqué le Lieutenant-colonel Bakary Diawara, commissaire central de la police de Siguiri.

Les trois personnes se trouvent actuellement au poste de police de Norassoba où elles attendent d’être entendues.

A noter que le président de la République, Alpha Condé, est attendu ce mardi, 05 février 2019 sur les lieux du drame.

De (Norassoba) Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin