Femmes Sans Barrières : plus de 400 femmes appuyées par le projet pour leur autonomisation

Wiatta Thomas, Directrice pays du mouvement « Osez Innover »

Pour le lancement officiel des activités de son projet « Femmes Sans Barrières », le mouvement « Osez Innover » a organisé une journée portes ouvertes, ce mardi 05 février 2019, à la Blue Zone de Kaloum. Grâce à ce projet, plus de 400 femmes guinéennes seront formées dans six (6) secteurs d’activités pour leur autonomisation, a appris un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

A travers une campagne de recrutement organisée du 20 juillet au 10 novembre 2018 par le mouvement « Osez Innover », 420 jeunes filles et femmes, venant de tout le pays, ont été retenues pour participer au projet « Femmes Sans Barrières ». Elles seront formées dans six (6) secteurs d’activités : la boulangerie, la peinture, la pisciculture urbaine, la coiffure hommes, la briqueterie et l’artisanat.

Selon Wiatta Thomas, directrice pays du mouvement Osez Innover, « nous avons lancé le projet Femmes Sans Barrières en partenariat avec nos bailleurs de fonds pour vraiment appuyer la femme guinéenne à s’en sortir, à être indépendante, à être autonome et à se lancer dans les secteurs qui sont normalement dominés par les hommes. C’est vraiment pour qu’elles puissent foncer et pour devenir autonomes. Nous avons 400 femmes que nous avons sélectionnées parmi 2030 qui étaient recrutées. Maintenant, ces 400 femmes peuvent partir vers un cursus de formation en business management technique et aussi des stages pour qu’elles puissent commencer des entreprises dans les secteurs définis par le projet », a-t-elle précisé.

Prenant part à cette journée portes ouvertes, madame Hann Djénaba Keïta, directrice générale adjointe de l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP), s’est dite satisfaite de ce projet, initié en faveur des femmes. Car, soutient-elle, « je pense qu’aujourd’hui, elles ont l’opportunité d’apprendre le savoir-être, le savoir-faire, d’avoir une certaine éducation financière qui va leur donner la possibilité d’accéder aux financements pour leurs projets respectifs. Ce que j’ai à dire aujourd’hui à ces jeunes lauréates, c’est qu’elles doivent rêver grand, elles ne doivent pas se fixer des barrières et elles doivent s’entourer des personnes qui vont leur permettre de réaliser leurs projets. Vous avez Osez Innover qui va les accompagner et vous avez des institutions comme l’APIP aussi qui est à leur disposition pour les aider à faire grandir leurs activités. Donc ce que j’ai à leur dire, c’est bon courage, qu’elles puissent continuer leurs rêves et qu’elles les réalisent ».

Etant l’une des première bénéficiaires du projet « Femmes Sans Barrières », Mariame Mohamed Keïta, directrice de l’entreprise Guinée Global Service qui évolue dans le recyclage des déchets plastiques en pavé et en briques, a déclaré que « Osez innover change la vie des jeunes, surtout les femmes. Parce que moi j’étais au marché et je ne faisais rien. Grâce à Osez Innover, aujourd’hui je suis cheffe d’entreprise, je voyage, je vais là où je veux. C’est parce que je suis autonome ».

Le projet « Femmes Sans Barrières » devrait contribuer à la réduction du chômage qui est devenu un véritable problème en République de Guinée, et qui touche 83% des jeunes dont de nombreuses filles.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS