Dr. Sakoba Kéita, Directeur Général de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire

Les autorités guinéennes ont annoncé le weekend dernier la découverte d’un cas de fièvre lassa à Mamou. Le porteur du virus, un homme de 35 ans en provenance de Kissidougou, en est décédé, le 29 janvier dernier à Mamou. Depuis, l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) a pris les devants, pour parer à toute éventualité de la propagation de la maladie, qui se manifeste par une hémorragique virale aiguë. Dans un entretien accordé à un groupe de médias, dont Guineematin.com, le Dr. Sakoba Kéita, Directeur Général de l’ANSS, est revenu sur les mesures prises pour faire face à la maladie.

Selon Dr Sakoba Kéita, « dès l’annonce de la confirmation, nous avons pris assez de mesures. Il y a un communiqué du gouvernement qu’on a diffusé partout, nous avons convoqué une réunion extraordinaire de crise pour décider des actions à prendre avec les partenaires (élevage et de l’environnement) et les départements. On a activé nos équipes préfectorales d’alerte et de riposte de l’épidémie de Mamou et de Kissidougou qui se sont mises en œuvre pour rechercher s’il y a d’éventuels cas cachés et d’identifier tous les contacts. Les équipes avaient déjà des équipements nécessaires pour pouvoir investiguer et isoler tous les cas et on essaye de réactiver nos centres de traitements épidémiologiques »

Pour ce qui est des préfectures ciblées par les investigations et recherches des traces de cette maladie, Dr Kéita a parlé de celles du sud de la Guinée, allant de Faranah jusqu’à Lola. S’agissant du nombre de cas détectés dans le pays, le directeur de l’ANSS, a rassuré les guinéens. « Pour le moment, il y a un seul cas, c’est la victime qui est décédée à Mamou. Mais, ils ont pu recenser en tout 82 contacts qui sont suivi, notamment 32 à Kissidougou et 51 à Mamou. Aucun de ces contacts n’a encore manifesté des signes annonciateurs de la fièvre lassa. La fin du suivi de ces contacts est le 22 février prochain. Pour le moment, on ne peut pas affirmer si c’est un cas isolé ou si c’est une épidémie. C’est le résultat de l’investigation en cours, qui va finir le samedi prochain, qui va nous dire est-ce qu’il s’agit d’une épidémie ou d’un cas isolé. Il y aura le porte-à-porte dans les localités de Kissidougou et de Mamou afin d’éclairer la lanterne des populations et essayer de voir s’il n’y a pas d’autres cas secondaires ».

Dr. Sakoba Kéita

Pour lutter contre la fièvre lassa, Dr Sakoba Keita a fait savoir que l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire dispose déjà d’un stock de produits qui est utilisé dans les zones de Kissidougou et Mamou. « La RIBAVIRINE est le médicament de prédilection, surtout au début de cette maladie. Heureusement, on avait un stock qui était pré-positionné dans la région de Faranah. Une équipe est déjà à Kissidougou avec le produit pour traiter tout cas éventuel. On pourra les acheminer à Mamou. On a commandé un autre stock d’urgence pour tout le pays et, si tout va bien, nous l’aurons d’ici le début de la semaine prochaine. Nous avons également envoyé des produits contre les rats pour pouvoir dératiser toutes les habitations de nos contacts des cas suspects dans les localités de Kissidougou et Mamou. En plus, on a tiré des documentations pour nos agents de santé afin de leur permettre d’avoir une large information sur cette maladie. Cette fois-ci, on a les moyens pour pouvoir circonscrire cette maladie », rassure-t-il.

Selon nos informations la fièvre Lassa est une maladie qui se manifeste généralement par la fièvre avec des maux de gorge. Elle peut entraîner des douleurs au niveau abdominal, de la tête, parfois de vomissements et la diarrhée provocant des douleurs au niveau des muscles et, vers la phase tardive, des saignements s’installent le plus souvent au niveau du nez et par les orifices naturels. Elle est transmise par les rongeurs (petites souris avec de multiples mamelles).

Pour prévenir la fièvre Lassa, il faut, entre-autres, lutter contre les rats, se laver les mains, manger des aliments chauds, laver proprement les ustensiles de cuisine.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Tél. :+224623532504

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin