Dr. Fodé Oussou Fofana

La décision est prise ! Les conseillers de l’UFDG ne seront pas à la commune de Matoto demain, jeudi 07 février 2019, pour la reprise de l’élection des membres de l’exécutif communal. L’annonce a été faite dans l’après-midi de ce mercredi au QG de l’UFDG par Docteur Fodé Oussou Fofana, vice-président du principal parti de l’opposition guinéenne.

Selon Fodé Oussou Fofana, aucun conseiller de l’opposition ne sera dans la salle de la mairie de Matoto où l’élection a été perturbé le 15 décembre dernier par Moussa Keita du RPG arc-en-ciel, lorsque Kalémodou Yansané a battu son challenger du parti présidentiel, Mamadouba Toss Camara avec un score de 23 voix sur les 45 conseillers.

Par contre, l’UFDG invite tous ses députés, les responsables du parti, les militants et tous les citoyens épris de paix, de justice et de démocratie à noircir Matoto de monde demain « dès 7 heures » pour barrer la route à ce que le parti de Cellou Dalein Diallo appelle le hold-up électoral préparé par le régime Alpha Condé.

Risques d’affrontements

Personne ne doute des risques d’affrontements liés à ce bras de fer entre le pouvoir qui tient à mettre son candidat à la tête de la plus grande commune de la République de Guinée et l’opposition qui jure d’avoir déjà conquis à la loyale la commune de Matoto. Mais, Fodé Oussou Fofana, qui n’écarte justement pas des possibilités de trouble, rend d’avance responsable de tout ce qui arrivera le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, le Général Boureima Condé.

En attendant, le vice-président de l’UFDG annonce que les avocats de son parti vont attaquer le courrier d’invitation des conseillers à l’élection du maire et de ses adjoints, estimant que les seules élections à organiser dans la commune de Matoto sont celles des vices-maires, Kalémodou Yansané étant déjà élu maire, le 15 décembre 2018…

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin