Initialement prévue le samedi dernier et reportée à la dernière minute à cause d’un accrochage entre RPGistes et partisans de la liste indépendante qui dirige la mairie de la ville, la cérémonie d’installation du nouveau Préfet de Faranah a eu finalement lieu hier, mardi 06 février 2019. A cette occasion, la nouvelle autorité préfectorale s’est adressée aux responsables locaux du RPG Arc-en-ciel, divisés en deux camps rivaux. Ibrahima Kalil Keïta les a exhortés à enterrer la hache de guerre pour le bien de Faranah, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Au lieu d’une passation de service, c’est plutôt à une installation du nouveau Préfet, Ibrahima Kalil Keïta, qu’on a assisté. Car, son prédécesseur, Alpha Oumar Keïta, n’a pas pris part à la cérémonie pour des raisons que nous ignorons. L’événement a eu lieu dans la salle de conférence de la préfecture, en présence d’une délégation du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, conduite par l’inspecteur général du département, Fodé Bangaly Condé, du Gouverneur de la région, Sadou Keïta, du maire de la commune urbaine de Faranah.

Une occasion mise à profit par le nouveau Préfet de Faranah pour exhorter les responsables locaux du RPG Arc-en-ciel, divisés en deux camps : les fédérations du parti dans la ville et le comité de crise, à l’entente et à l’unité. « Je souhaite qu’il y ait entente, je sais que Faranah est une préfecture merveilleuse, une préfecture qui a un passé glorieux. Faranah, c’est la source du Djoliba : notre adorable fleuve Niger qui ravitaille les populations de l’Afrique de l’ouest en eau. Faranah, c’est la ville qui a vu naître le premier président de la République de Guinée, grand instigateur de la charte de l’Union africaine, qui a consacré sa vie à la défense des causes justes. Faranah est une préfecture choisie par le Professeur Alpha Condé pour l’application de son programme de développement. Je voudrais inviter très fraternellement inviter les cadres du RPG Arc-en-ciel à l’entente pour que le plus rapidement possible ils se donnent les mains. Je m’engage aussi aux côtés de mon frère, le Gouverneur, pour qu’ensemble on puisse œuvrer à ce que les combattants d’une même cause enterrent la hache de guerre et se donnent les mains », a dit le Préfet Ibrahima Kalil Keïta.

Abondant dans le même sens, le Gouverneur de la région administrative de Faranah, Sadou Keïta, a appelé à la prise de conscience de chacun et de tous pour le bien de Faranah. « Je souhaite vivement que chaque citoyen de Faranah dans cette salle et hors de cette salle reprenne rapidement conscience que Faranah est une ville prestigieuse, il ne faudrait pas la détruire ces valeurs historiques. Je serai aux côtés de mon grand frère (le Préfet) pour travailler ensemble.

« Je l’ai dit et redit que je suis très loin d’un démagogue, je suis professeur, j’ai un décret qui me consacre avec le statut unique de professeur d’université. Je ne serai jamais démagogue. Il faut qu’on réussisse la mission qui nous est confiée par le chef de l’Etat. Je vais vous dire que nous (Sadou Keïta et Ibrahima Kalil Keïta) n’échouerons pas à Faranah », a assuré Sadou Keïta.

De Faranah, Mamadouba Bangoura pour Guineematin.com

Tel : 00224 620 24 15 13

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin