Les services publics continuent à livrer le bilan des activités réalisées au cours de l’année 2018. Pour la journée de ce mercredi, 06 févier 2019, les nouvelles autorités du Tribunal de Première Instance de Kankan ont livré les statistiques des dossiers jugés pendant l’année dernière, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon Aly Touré, Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kankan, trois cent trente (330) dossiers correctionnels et criminels y ont été traités. « Globalement, pour 2018 le tribunal de première instance de Kankan a reçu au total 330 dossiers, repartis entre les dossiers correctionnels et criminels. Parmi ces 330 dossiers, nous avons envoyé 135 dossiers en flagrant délit, 97 dossiers devant les juges d’instruction, 41 dossiers en citation directe, 4 dossiers sont partis devant le juge des enfants et 54 dossiers classés sans suite, c’est-à-dire les dossiers qui ne constituaient aucune infraction à la loi pénale », a dit l’ancien procureur de Mafanco.

Parmi ces dossiers, un peu plus de la moitié ont connu un jugement, a précisé Aly Touré. « Voici l’état des jugements par rapport à ces 330 dossiers : on a pu juger 170 dossiers, 132 sont en instance de jugement, bien entendu il y a des dossiers criminels qui sont devant les juges d’instruction qui ne peuvent pas être jugés directement, ils sont en attente. Par rapport au nombre de dossiers reçus et ceux jugés, vous vous rendrez compte qu’on est à un taux de réponse pénale de 56%. C’est-à-dire qu’on a dépassé la moyenne de jugement de dossiers qu’on a reçu. Les 56% sont relatifs, parce que jusque maintenant là, on est en train de juger ces dossiers ».

En outre, le procureur a fait savoir que 177 personnes sont détenues. « Sur les 330 dossiers, vous allez comprendre simplement qu’il y a 177 qui sont détenues. 331 personnes sont libres, mais sous procédure. Donc, le total de la population criminelle du tribunal de première instance, c’est 508, sur les 508 personnes nous avons 478 hommes, 30 femmes et 25 mineurs. Parmi la population détenue, sur les cent soixante dix sept (177), cent soixante treize (173) sont des hommes, quatre (4) sont des femmes, 10 sont des mineurs. Sur les 331 personnes libres, 305 sont des hommes, 26 sont des femmes et 15 sont mineurs. Vous comprendrez que la population criminelle des hommes à Kankan est 94, 9%. La population criminelle des femmes est 5, 90%. Donc, il y a un grand écart de différence entre les hommes et les femmes dans la commission de l’infraction. Donc, on remarque que les hommes sont beaucoup plus en conflit avec la loi que les femmes » A-t-il dit.

Pour ce qui est des mineurs, Aly Touré a fait savoir que parmi les 25 concernés, « ceux qui sont dans tranche d’âge de 17 et 18 ans sont au nombre de 18 personnes. Les reste ont 15 et 16 ans ».

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél : 00 224 627 24 13 24

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin