Comme annoncé précédemment, le Premier ministre guinéen s’est rendu hier, mercredi 06 février 2019, à Norassoba, sous-préfecture de Siguiri où 17 personnes ont péri dans un éboulement survenu le dimanche, 03 février dans une mine d’or. A la tête d’une forte délégation gouvernementale, Ibrahima Kassory Fofana est allé présenter condoléances du Président de la République et de son gouvernement aux familles endeuillées et à toute la population locale.

Le chef du gouvernement guinéen a regretté ces pertes en vies humaines, déplorant les conditions dans lesquelles cet éboulement est survenu. Il a également rassuré les citoyens que des mesures seront prises pour éviter de telles situations à l’avenir, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Siguiri. « Pour des raisons indépendantes de sa volonté, le Président de la République n’a pas pu venir. Il m’a demandé de venir présenter ses condoléances, partager avec les familles éplorées leur douleur.

Et surtout, exprimer aux populations de Norassoba, la nécessité de veiller aux mesures de sécurité préliminaires requises pour leur travail d’or. Parce que c’est un excavateur qui n’est même pas immatriculé dans la région qui a été utilisé dans des conditions sombres pour faire des tranchées sur beaucoup de mètres. Et c’est là où l’éboulement est intervenu. Nous exprimons nos sentiments de compassion et nous réaffirmons, en tant que gouvernement, notre engagement à faire en sorte que des mesures de sécurité, de protection soient prises de manière à éviter que des situations comme ça n’arrivent dans le pays.

Nous rassurons la population que les autorités, notamment à travers les ministres des Mines et de la Géologie, de l’Administration du Territoire et la Décentralisation, de la Sécurité, vont prendre des mesures pour éviter la récidive d’une telle situation à l’avenir », a déclaré le Premier ministre guinéen.

A rappeler que trois personnes ont été interpellées suite à cet éboulement. Il s’agit du propriétaire de l’excavateur utilisé pour faire les tranchées et deux autres responsables de la mine où l’éboulement s’est produit. Ces trois suspects se trouvent actuellement au commissariat central de Siguiri qui cherche à situer les responsabilités sur ce drame.

De Norassoba (Siguiri), Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin