Au lendemain de l’affrontement qui a éclaté entre deux familles dans le district de Badougoula, relevant de la commune rurale de Dougountounni, le préfet de Mali, Elhadj Harouna Souaré, déplore le non application de la décision de la Cour Suprême interdisant à la communauté villageoise d’exploiter le domaine agricole litigieux, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Le préfet de Mali, Elhadj Harouna Souaré, confirme que ce conflit domanial a été examiné jusqu’à la Cour Suprême qui a pris une décision portant interdiction de toute exploitation du domaine agricole objet du litige entre une famille et la communauté villageoise de Badougoula.

« Lorsque je me suis rendu sur le terrain pour transmettre la décision de la Cour Suprême à la communauté villageoise, les citoyens de la localité m’ont répondu qu’ils ne vont pas abandonner la plaine agricole tant que je ne leur donne pas une autre zone pour faire les cultures de subsistance. Quand, j’ai voulu quitter, ils m’ont pris en otage. Il a fallu que je leur dise que chacun n’a qu’à cultiver là où il a l’habitude de cultiver pour qu’on me laisse partir » a expliqué le préfet de Mali, Elhadj Harouna Souaré.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, la tension restait vive à Baadougoula où le chef district, le maire de la commune rurale de Dougountounni et le sous-préfet de la localité étaient pratiquement débordés dans l’après-midi de ce jeudi, 07 février 2019. Même que le préfet de Mali, Elhadj Harouna Souaré, alors en mission dans une autre collectivité de la préfecture a été invité par les autorités locales de Dougountounni à retourner à Baadougoula pour leur prêter mains fortes en vue de rétablir le calme dans le village.

En attendant les résultats de cette mission attendue à Baadougoula à partir ce vendredi, 08 février 2019, il convient de s’interroger sur l’applicabilité de cette décision de la Cour Suprême quand on sait que cette plaine agricole est exploitée par la communauté villageoise depuis des siècles et des siècles.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin