Un incendie d’origine inconnue s’est déclaré dans un atelier de menuiserie, situé à environ 50 mètres du gouvernorat de Mamou, dans le quartier Almamyah Terrain. Aucune perte en vie humaine n’est à déplorée, mais les dégâts matériels sont importants.

Selon des informations confiées à Guineematin.com, le feu s’est déclaré la nuit du vendredi vers une heure du matin. Et, un atelier de menuiserie, deux conteneurs d’alimentation générale et deux autres conteneurs contenants des pièces de moto et des pneus de véhicule en vente, ont été touchés par les flammes.

« Lorsque je rentrais chez moi à 20 heures, rien ne présageait qu’il y aurait eu du feu ici. C’est vers 1 heures du matin qu’on m’a appelé au téléphone pour me dire que mon conteneur a pris feu. Immédiatement, je suis venu sur les lieux. Il n’y avait pas le courant ; mais, le feu était puissant. On osait à peine s’approcher des conteneurs qui brûlaient. Les gens, notamment les taxi-motards et les voisins, sont venus nous aider. Malgré le fait qu’il faisait nuit, ils ont puisé et apporté de l’eau pour éteindre le feu. C’est à 2 heures 20’ qu’on a réussi à maîtriser les flammes », a expliqué Abdoulaye Barry, l’une des victimes.

Selon ce mécanicien qui est aussi le propriétaire du conteneur de pièces, certains objets ont été sauvés de la furie des flammes, tandis que le reste a complètement été calciné.

« Comme les conteneurs étaient très chauds, on n’a pas pu sauver grand-chose. Ce conteneur là par exemple était plein. Et, rien n’a été sauvé. Tout son contenu est parti en fumée. On n’a pas encore évalué les dégâts ; mais, les pertes sont énormes », a dit Abdoulaye Barry avec une voix tremblante.

A l’atelier de menuiserie, c’est la désolation. Des lits, des armoires et plusieurs autres meubles ont été complètement calcinés. Le maître menuisier, Ibrahima Diallo, indique que la plus part des objets brûlés dans son atelier étaient des commandes de clients.

« Il ne reste plus rien ici. Tout a été consumé. Tout ce qui était là appartient à des clients qui ont fait des commandes. Certains nous avaient déjà donné de l’argent. Maintenant, il n’y a plus rien ici. C’est difficile pour nous, parce qu’on n’a pas les moyens de rembourser nos clients », a-t-il expliqué.

A noter que c’est le troisième incendie d’origine inconnue qui a été enregistré depuis le début de cette semaine dans la commune urbaine de Mamou.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin