« Le ministre (Bouréma Condé : ndlr), je ne peux pas le qualifier autrement que de menteur. Il n’a pas eu l’honnêteté intellectuelle et morale de dire à l’opinion nationale et internationale que c’est un militant du RPG que lui, il a introduit frauduleusement dans la salle, qui était parmi les superviseurs qui est venu déchirer les 22 bulletins du RPG », telle est la réplique de Kalémodou Yansané de l’UFDG, suite à l’élection de son adversaire du RPG Arc-en-ciel, Mamadouba Toss Camara, à la tête de la mairie de Matoto.

S’exprimant devant de nombreux militants et responsable de son parti, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, ce samedi 09 février 2019, le député Kalémodou Yansané s’est montré très remonté contre le ministre Bouréma Condé qui a annulé l’élection du maire de Matoto, organisée le 15 décembre 2018 et qu’il avait remportée, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était au siège national du parti.

Connu pour être modéré, le député a sorti cette fois-ci ses gongs pour montrer sa détermination à en découdre avec le pouvoir afin, dit-il, de faire respecter la voix des urnes dans sa commune. Pour y parvenir, Kalémodou Yansané a annoncé qu’il fera appel à ses parents de la Basse côte pour tirer les leçons de ce qui s’est passé avant-hier à la mairie de Matoto.

« Nous allons inviter les soussous de la Basse côte à la maison. Nous allons parler de la Basse côte. On ne va pas accepter qu’on détruise la Basse Côte. La Basse Côte est une terre bénie. Nous allons réunir nos parents, on va se concerter, on va donner des conseils à tout le monde pour la paix, la démocratie et pour le développement », a-t-il annoncé.

Revenant sur ses échanges avec le ministre Bouréma Condé, le député s’est montré très amer. « J’ai écrit à Bouréma Condé pour lui dire qu’on est prêt à aller voter ; mais, pour les adjoints au maire, le maire est déjà voté et j’ai écrit en tant que maire de Matoto. Il se permet de répondre en me disant que je suis député ; mais, je fais usurpation de titre. C’est lui qui fait usurpation de titre parce qu’il s’est permis de dire qu’il annule une élection.

Il n’a pas eu l’honnêteté intellectuelle et morale de dire que c’est un militant du RPG qui a déchiré les bulletins du RPG. C’est une malhonnêteté de sa part. Je le dis publiquement. Tout le monde sait aujourd’hui que c’est Balla Moussa Kéïta du RPG qui a déchiré les bulletins du RPG. Le ministre, je ne pas le qualifier autrement que de menteur », insiste l’opposant.

Parlant de l’élection de Mamadouba Toss Camara, Kalémodou Yansané indique qu’en plus des 14 conseillers de l’UFDG, il y avait 12 autres élus qui étaient absents dans la salle où a eu lieu le vote. Et parmi les 12 absents, il a cité 6 du RPG Arc-en-ciel et 6 autres issus d’autres partis politiques. Loin d’abdiquer, il a prévenu le gouvernement face aux agissements du ministre de l’Administration du Territoire. « Si le gouvernement ne prend pas des dispositions pour rétablir l’ordre, c’est Bouréma Condé qui sera responsable de tout ce qui va arriver en Guinée », a-t-il dit.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin