La controversée constitution de l’exécutif communal de Matoto n’a pas fini de polariser l’attention dans notre pays. Le premier vice maire de Matoto, élu sous la bannière de l’UFR (Union des Forces Républicaines), s’en est pris aussi bien à l’UFDG qu’au RPG Arc-en-ciel, ce samedi 09 février 2019, à l’occasion de l’assemblée générale du parti. Sakoba Kéita accuse les deux partis politiques d’être à l’origine de la cacophonie qui a entouré cette élection, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

L’Union des Forces Républicaines a consacré une grande partie de son temps de ce samedi à débattre sur cette « élection » qui a porté Mamadouba Toss Camara à la tête de la commune de Matoto. Sakoba Kéita, qui doit son poste de premier vice maire aux voix notables du RPG Arc-en-ciel, n’hésite pas à tacler son bienfaiteur.

Parlant de cette élection, Sakoba Kéita dira qu’il ya un véritable faux débat sur la question. Il accuse le RPG et l’UFDG d’être au centre de tous les maux qui tournent au tour de cette élection communale. « La loi a été votée par le RPG et l’UFDG concernant l’élection communale. Les deux partis ont applaudi sur tous les toits leur victoire. Nous, on était contre. On a dit que la loi là, elle n’est pas bonne. Aujourd’hui, s’il y a contentieux, qu’ils règlent ça. Les problèmes, c’est eux. Ce sont les deux partis. C’est eux qui sont en train de fatiguer le pays », a-t-il martelé.

Toutefois, Sakoba Kéita appelle tous les partis à tourner la page et à venir travailler pour l’intérêt de la commune de Matoto. « L’UFR est venue avec un programme, le RPG, et l’UFDG sont venus avec un programme. Moi, mon souhait est que nous nous retrouvions, qu’on expose nos programmes, voir ce qui est faisable à long, moyen et court terme. On travaille ensemble pour l’intérêt de la population de Matoto », a-t-il laissé entendre.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin