Aucune raison officielle n’a été fournie encore par les encadreurs de l’éducation pour expliquer la destitution du directeur des études du Collège Lansana Conté, Alpha Amadou Oury Sow, dont le limogeage en début de semaine a provoqué une vive protestation des élèves de l’établissement dans les rues de la commune urbaine de Labé, le vendredi passé, 08 février 2019, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Dans les couloirs de l’Inspection Régionale de l’Education de Labé, on rapporte que l’enseignant Alpha Amadou Oury Sow a été démis de ses fonctions de directeur des études du Collège Général Lansana Conté (CGLC) au moment où il venait de présenter sa candidature pour le poste de principal du Collège Tata I, dans la commune urbaine qui était vacant depuis le 31 décembre 2018, date à partir de laquelle l’ancien, Elhadj Alpha Moussa Baldé fait valoir ses droits à la retraite.

Notre source précise que c’est bien Elhadj Alpha Moussa Baldé qui a prévenu à temps son protégé, Alpha Amadou Oury Sow, que son poste allait être vacant parce qu’il doit prendre sa retraite fin 2018. L’intéressé a entrepris immédiatement les démarches auprès des encadreurs de l’éducation de la préfecture et de la région pour obtenir le poste en raison des loyaux et utiles services qu’il est entrain de rendre à l’école guinéenne, à travers le collège Général Lansana Conté. D’abord verbalement, ensuite par un courrier composé d’une lettre de motivation, de son curriculum-vitae et de la décision par laquelle son mentor Alpha Moussa Baldé est appelé à faire valoir ses droits à la retraite.

En appui à sa demande, Alpha Amadou Oury Sow a fait intervenir ses bras longs comme le gouverneur Sadou Keïta qui servait en ce moment à Labé et le chef de cabinet du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA), Elhadj Alhassane Diakité.

Dans ces tractations, une zone d’ombre reste quand même à éclaircir. Le chef de la Section Pédagogique de l’Inspection Régionale de l’Education (IRE) de Labé n’a jamais expliqué à quelqu’un la réponse qu’il a donné son chef de cabinet, Elhadj Alhassane Diakité au sujet de cette candidature de monsieur Alpha Amadou Oury Sow au poste de principal du collège de Tata I.

Tout ce qu’on sait ce qu’il avait promis, à plusieurs reprises, au gouverneur de région Sadou Keïta de faire de son mieux pour que l’intéressé obtienne le poste demandé. Il semble que même après son départ de Labé, monsieur Sadou Keïta a réitéré son souhait auprès des autorités régionales de l’éducation de Labé.

C’est donc à la surprise générale que le poste de principal du collège Tata I a été attribué à un certain Labilé Kourouma par l’inspectrice régionale de l’éducation (IRE) de Labé, Mme Perrette Toupou, actuellement en mission à Conakry. Curieusement, la patronne de l’éducation de Labé a par la même occasion mis en jeu le poste de directeur des études du Collège Général Lansana Conté qui était encore occupé valablement par celui qui voulait légitimement être principal à Tata I.

Beaucoup d’observateurs se demandent aujourd’hui si Alpha Amadou Oury Sow n’est pas victime de ses accointances avec le gouverneur Sadou Keïta qui, durant tout le temps qu’il a passé à la tête du gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Labé, n’a jamais bénéficié de la sincère et franche collaboration des autorités régionales et préfectorales de l’Education.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin