Dans le cadre du projet « Appui au dialogue et participation politiques inclusifs en Guinée », dirigé par le Président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Kondiano, les 12 personnalités réputées de grande intégrité (PRGI) ont été officiellement installées. Ces personnes ressources ont été choisies pour leur intégrité par les différents groupes parlementaires à l’Assemblée nationale pour prévenir et résoudre les conflits pouvant naître en Guinée. Leur installation a eu lieu le vendredi passé, 08 février 2019, au Palais du peuple de Conakry, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters qui était sur place.

La cérémonie a regroupé outre les personnes ressources dites « de grande intégrité », des responsables de l’Assemblée nationale, du PNUD, du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme et des Chefs de département de l’administration du territoire et de décentralisation, Général Bouréma Condé et de l’Unité nationale et de la citoyenneté, Dr Mamadou Taran Diallo. C’est ce dernier qui a présidé l’évènement, en l’absence du Président de l’Assemblée nationale, empêché.

Dans son allocution de circonstance, le Directeur pays du PNUD en Guinée, Eloi Koidjo IV a, au nom du Représentant résident du PNUD en Guinée, salué cette rencontre avant de dire toute la confiance placée sur ces personnalités dans le cadre de la prévention de la paix et de la résolution des conflits en Guinée.

Pour sa part, le Général Bouréma Condé, s’est réjoui du choix porté sur ces 12 personnalités, désignées par les trois groupes parlementaires de l’Assemblée nationale et reconnues pour leur intégrité et leur moralité. « Désormais, vous avez le rôle de rapprocher les Guinéens et de régler les conflits entre eux en toute circonstance », a notamment dit le Général Bouréma Condé.

Pour le président de la cérémonie, Dr Mamadou Taran Diallo, « ce projet est un mécanisme privilégié de prévention et de règlement de conflits mettant fin au recours à l’importation de négociateurs étrangers en cas de conflits. Ainsi, la nouveauté est le choix par la classe politique parlementaire guinéenne d’éminents acteurs locaux appelés à faire la facilitation pour qu’ainsi, des guinéens plaident, négocient et solutionnent consensuellement et directement entre eux les conflits pour le bien de ce qu’ils ont de plus cher en commun à préserver : la paix et le développement de la Guinée. Les résultats des études sur les conflits en Guinée indiquent qu’ils ont des causes politiques, économiques et sociales ».

Mettant les pieds dans le plat, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, explique qu’en Guinée, « les conflits politiques, particulièrement ceux liés aux élections, sont les plus prégnants. Les élections divisent parce que, au lieu d’être un outil citoyen de choix des dirigeants par la consultation et la concertation, elles sont dévoyées et dénaturées, parfois et dans certains endroits, en moyens de confrontation et de violence », a regretté Dr Taran Diallo.

Après ces discours très applaudis, les 12 personnes ressources de grande intégrité (PGRI), issues de l’administration, de la société civile et des institutions internationales, ont été présentées et installées dans leur fonction. Désormais, c’est elles, grâce à l’appui technique et financier du PNUD à travers le Fonds des Nations Unies pour la paix et le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme, qui vont s’occuper de régler les crises en Guinée.

Rappelons que des 12 PRGI, trois n’étaient pas dans la salle des Actes du Palais du peuple. Il s’agit des anciens ministres Pr Maurice Zogbélomou Togba et Pr Ousmane Souaré (en traitement à l’étranger) et l’ambassadeur de la paix, Elhadj Diériba Diaby.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin