Après plusieurs reports, c’est désormais chose faite. L’élection et l’installation de l’exécutif communal de Ouré-Kaba (dans la préfecture de Mamou) a finalement eu lieu ce Lundi, 11 Février 2019. A égalité de voix avec son challenger de l’UFDG (11 conseillers-électeurs, chacun), le candidat du RPG (le parti au pouvoir) s’est imposé par l’âge de son candidat, a appris Guineematin.com cet après-midi.

C’est finalement Elhadj Ousmane Barry (le candidat du RPG) qui a été investi à la tête de la commune rurale de Ouré-Kaba. Son élection s’est déroulée sous haute surveillance des agents de la police et de la gendarmerie, déployés sur place par les autorités administratives de Mamou. Et, selon des informations confiées à Guineematin.com, 22 conseillers (sur les 23 élus au soir du scrutin du 04 février 2018) étaient présents lors du vote qui l’a départagé à Elhadj Aliou Sow (le candidat de l’UFDG).

« Elhadj Ousmane Barry et Elhadj Aliou Sow ont eu 11 voix chacun. Ils étaient donc à égalité de voix. Mais, comme c’est Elhadj Ousmane Barry du RPG qui est le plus âgé, c’est lui qui est passé. Mamadou Aliou Sow de l’UFDG s’est finalement incliné », a expliqué un observateur que Guineematin.com a dépêché sur place.

Seulement, Madiou Diallo, secrétaire fédéral de l’UFDG à Mamou, a dénoncé une mascarade électorale. « C’est si après un second tour, Elhadj Ousmane Barry et Elhadj Aliou Sow étaient toujours à égalité qu’on pouvait invoquer l’âge d’un d’entre eux. Mais, le faire après un premier vote est une violation de la loi. Et, nous sommes pas prêts à l’accepter… »

Nous y reviendrons !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin