Comme indiqué dans une de nos précédentes dépêches, l’audition de Boubacar Diallo, alias Grenade, a démarré ce lundi, 11 février 2019, au tribunal criminel de Dixinn. Poursuivi pour tentative de meurtre et détention illégale d’armes de guerre, Grenade a nié les faits, rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Interrogé, Boubacar Diallo a nié avoir possédé une quelconque arme. Selon lui, c’est des gendarmes qui l’ont poursuivi pour lui tirer dessus le jour de l’enterrement de Saidou Bah, un des gardes du corps de Cellou Dalein.

Revenant sur les armes qu’il détenait dans les photos exhibées par le procureur, Sidy Souleymane Ndiaye, Grenade estime que c’est au PM 3 que les gendarmes l’ont photographié avec leurs propres armes. Il dit également avoir été torturé par les gendarmes pour lui extorquer des aveux.

Sur le port des tenues militaires, Grenade dit qu’elles appartiennent à ses frères. Il dit n’avoir jamais eu l’intention de faire du mal à qui que ce soit.

A suivre !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin