Le nouveau président de l’Union des ressortissants pour le développement de Télimélé (URDT) a offert un déjeuner au préfet et à l’ensemble des maires de la préfecture, venus participer aux états généraux de la décentralisation, tenus les 14 au 15 de ce mois. Cette rencontre des fils de Télimélé à Conakry, transformé en cadre d’échange pour le développement local, s’est déroulée chez leur président, Elhadj Souleymane Bah, dit SBA, à Sangoyah, dans la commune de Matoto, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

En plus du préfet, des secrétaires généraux et du maire de la commune urbaine de Télimélé, étaient invités les maires des 13 communes rurales de Sarékaly, de Bourouwal, de Sinta, de Daramagnaky, de Gougoudjé, de Koba, de Kollet, de Konsotamy, de Missira, de Santou, de Sogolon, de Tarihoye et de Thionthian.

Elhadj Mamadou Larry Diallo

Selon Elhadj Mamadou Larry Diallo, vice-président de l’ARDT, l’objectif de cette rencontre était de rencontrer les maires de Télimélé en présence du préfet en vue de parler du développement de ces communes rurales et de la commune urbaine. L’occasion a été mise à profit par monsieur Diallo qui a parlé au nom de l’association pour énumérer un certain nombre de besoins.

« Nous voulions prendre contact avec les maires nouvellement élus de Télimélé pour que nous nous appropriions de leur programme de développement local. Ensuite, nous allons essayer de formaliser des modules de formation pour les conseillers élus et les maires élus puisque bon nombre d’entre eux ne maitrisent pas le code des collectivités locales. Donc, nous voulons qu’ils s’approprient du code des collectivités locales. Par ailleurs, nous allons nous approprier du programme que le gouvernement a bien voulu mettre en place dans le cadre des fêtes tournantes en République de Guinée. Donc, connaître quels sont les projets qui sont retenus pour Télimélé afin que tous les ressortissants de Télimélé puissent s’intégrer dans ce programme et qu’on puisse bénéficier effectivement des acquis que le gouvernement veut donner à Télimélé », a notamment énuméré Elhadj Mamadou Larry Diallo.

La préfecture de Télimélé est frappée par le déboisement. Ce qui n’est pas sans conséquence sur certaines rivières. Conscient de ce fléau, les responsables de l’URDT veulent résoudre le problème en organisant une campagne de reboisement. « Il y a le problème de reboisement, nous avons remarqué que la rivière Samankou tarit. Et, chaque année, les gens sont en train de construire jusqu’aux rives de la rivière. Donc, nous voulons participer à une activité de reboisement des deux berges de cette rivière pour que notre micro-barrage puisse avoir de l’eau en toute saison. Il y a aussi des affaires sociales à Télimélé. Il y a par exemple des cases qui brûlent à Télimélé. Donc, il faudrait que nous puissions intervenir pour pouvoir assister ces populations sinistrées dans le cadre de leur soutien moral », a ajouté le vice-président de l’ARDT.

Elhadj Souleymane Bah SBA

Pour sa part, Elhadj Souleymane Bah SBA, le président l’Union des Ressortissants pour le Développement de Télimélé a mis l’occasion à profit pour remercier ses hôtes, avant d’annoncer la réalisation très prochaine d’un certain nombre de projets dans la commune urbaine de Télimélé. « Nous voulons achever la construction de l’école Franco-arabe de Dara (Télimélé) et achever les travaux de construction de la grande mosquée de Télimélé. Vous savez que la construction de cette mosquée a commencé au temps de Sékou Touré. Mais, jusque-là, elle n’a pas été achevée. Donc, nous voulons nous y mettre pour achever la construction de cette maison de Dieu », a-t-il annoncé.

Amara Lamine Soumah

Dans son discours-réponse, le préfet de Télimélé a dit être animé d’un sentiment de fierté et de réconfort moral en prenant part à une telle rencontre. Monsieur Amara Lamine Soumah a promis de les appuyer dans la réalisation des nombreux projets qu’ils ont au bénéfice des populations de la préfecture de Télimélé. « Pratiquement, les fils de Télimélé sont en grand nombre dans la capitale ici et à l’extérieur. Donc, ils sont parvenus à mettre le bureau de l’Association des Ressortissants de Télimélé en place, je suis très content. (…) Vous savez, quand on met une action en place, il faut un plan. C’est une organisation non gouvernementale… Il y a les bailleurs de fonds, les institutions de financements, des ambassades qui financent les ONG. Ils ont le titre apolitique, ils me l’ont dit à travers leur porte-parole. Donc, pratiquement, c’est pour assurer le développement de la préfecture de Télimélé ; et, je m’inscris dans cette logique parce que notre rencontre là est axée sur ça. Nous, nous avons un rôle d’appui, d’encadrement, d’accompagnement et de suivi. Tout ce qui concours au bien-être de la population, nous sommes-là pour ça puisqu’un préfet est un agent de développement », a indiqué Amara Lamine Soumah.

A noter que le nouveau bureau de l’Union des ressortissants pour le développement de Télimélé (URDT) a été mis en place le 15 décembre 2018. Et, il a commencé par organiser, le dimanche 27 janvier dernier, une cérémonie de sacrifice pour la mémoire des leurs disparus et pour implorer le Tout Puissant Allah de les aider à développer cette pauvre préfecture, située à seulement 270 kilomètres de la capitale guinéenne.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin