La compagnie mobile de la sécurité routière de Kindia vient de présenter à la presse locale, un bandit présumé, arrêté la semaine dernière par la gendarmerie. Le nommé Amadou Diouldé Diallo serait membre d’un groupe de quatre coupeurs de route, dont trois sont en cavale, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Selon le commandant Jimmis Niamy, responsable de la compagnie mobile de la sécurité routière de Kindia, Amadou Diouldé Diallo a été arrêté dans la matinée du jeudi, 14 février 2019 dans la sous-préfecture de Linsan. Des gendarmes ont soupçonné la voiture dans laquelle il se trouvait avec trois autres jeunes et ont décidé de fouiller le véhicule. Mais, les jeunes ont refusé d’obtempérer et ont décidé de prendre la fuite.

Le Commandant Jimmis Niamy

Les agents de sécurité les ont pourchassés et ont réussi finalement à mettre main sur un seul. Il s’agit du nommé Amadou Diouldé Diallo qui a été présenté à la presse, à Kindia. « Les gendarmes ayant vu 4 jeunes à bord d’un véhicule, se sont intéressés pour une vérification. C’est ainsi qu’ils ont intimé le conducteur du véhicule de descendre et ouvrir le coffre. Le nommé Amadou Diouldé Diallo que nous vous présentons ici, étant assis à côté du conducteur, a parlé à ce dernier en langue nationale en lui disant qu’on a soupçonné quelque chose. Il lui a dit de bouger rapidement pour quitter sur le feu. C’est ainsi que le chauffeur a tenté de fuir avec ses amis. Les gendarmes ont pris la moto pour les pourchasser. La voiture étant immobilisée, les trois sont descendus avec les armes, ils sont rentrés en brousse. Comme c’était la nuit, les gendarmes ont fait la recherche toute la nuit, ce n’est qu’au petit matin qu’ils ont mis main sur le nommé Amadou Diouldé Diallo », explique le commandant Jimmis Niamy.

Il ajoute que les gendarmes ont saisi aussi la voiture abandonnée par ces présumés bandits. Et dans cette voiture, dit-il, il a été trouvé « une arme PMAK avec une boite à chargeur garni, un fusil de calibre 12 de fabrication locale coupée, une clé alain, une tenue militaire, une pince, un pied de biche, une pioche et un téléphone ».

Amadou Diouldé a été entendu avant d’être mis à la disposition de la justice. Selon les services de sécurité, les recherches se poursuivent pour tenter de mettre main sur les autres membres du groupe qui sont en cavale.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628516796

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin