Depuis l’annonce du recrutement dans l’armée guinéenne, c’est la ruée vers les tribunaux pour constituer les dossiers y afférents. C’est dans cette dynamique que de nombreux jeunes diplômés sans emploi se bousculent devant les tribunaux pour se procurer d’un casier judiciaire. Au greffe du tribunal de première instance, c’est plus de 1000 casiers judiciaires qui ont été délivrés en une semaine, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le tribunal de première instance de Siguiri a été pris d’assaut ces derniers temps par une foule de jeunes à la recherche d’un casier judiciaire, un des dossiers à fournir dans le cade du recrutement dans l’armée. C’est à un fait inédit qu’on a assisté à Siguiri avec ce déferlement. Plus de 1000 casiers judiciaires ont été délivrés en seulement une semaine, apprend-on.

Selon maitre Momo Bangoura, greffier en chef au tribunal de Siguiri, « nous sommes débordés par les demandeurs de casiers judiciaires. Chaque jour, nous recevons des jeunes diplômés qui font le rang pour se procurer du casier judiciaire. En une semaine, nous avons enregistré 1048 casiers judiciaires. Du jamais vue depuis la création de la juridiction à Siguiri. Nous avons des difficultés aujourd’hui de faire d’autres activités au greffe ».

Cet engouement à Siguiri est également remarquable dans d’autres tribunaux du pays pour les mêmes raisons.

Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin