Mémorandum : les diffuseurs d’images au Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale

Les diffuseurs d’images à Conakry et la société Canal + sont à couteaux tirés. Dans la journée d’hier, mercredi 20 février 2019, des gendarmes ont procédé à des arrestations et à une saisie de matériels de certains diffuseurs d’images qui n’arrivent plus à servir les clients. C’est pourquoi, ils se sont réunis ce jeudi 21 février 2019, dans le quartier Matam pour écrire un mémorandum au Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale, directeur de la justice militaire, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Plusieurs diffuseurs d’images à Conakry ont reçu la visite des gendarmes dans la journée d’hier, mercredi 20 février 2019. Ces diffuseurs accusent la société Canal de les empêcher de diffuser les images. C’est pourquoi, soutiennent-ils, des gendarmes ont été déployés à cet effet dans la capitale Conakry pour saisir leurs matériels.

Pour se faire entendre, l’Association des Diffuseurs des Images Câblées de Guinée (ADICAG) s’est réunie ce jeudi 21 février 2019, pour écrire un mémorandum au Haut Commandant de la Gendarmerie, directeur de la justice militaire.

Guineematin.com vous propose ci-dessous ledit mémorandum écrit par l’ADICAG au Haut Commandant de la Gendarmerie nationale.

MÉMORANDUM

A L’ATTENTION DE MONSIEUR LE HAUT COMMANDANT DE LA GENDARMERIE NATIONALE-DIRECTEUR DE LA JUSTICE MILITAIRE

PRÉSENTATION DE L’ADICAG

L’association des diffuseurs des images câblées de Guinée (ADICAG) est une organisation à caractère apolitique conformément aux dispositions de la loi U013/AN/du 04 juillet 2005, fixant le régime des associations, ONG, leurs collectifs et fondations en République de Guinée.

Cette association est née de la libre volonté de ses membres et n’a aucun caractère racial, ethnique, religieux ou régionaliste. Elle est régie par les dispositions d’un statut et règlement intérieur.

A- Organisation

L’ADICAG a été créée en 2000 et restructurée en 2018. Elle est détentrice d’un récépissé N°0045/MATD/CAB/SEPROMA/2018 du Service National de la Réglementation, de promotion des ONG et Mouvements Associatifs (SEPROMA) du 18/01/2018.

Elle est organisée comme suit :

  • Un Président ;
  • Un vice-président ;
  • Un secrétaire Administratif ;
  • Un trésorier ;
  • Un secrétaire à l’organisation ;
  • Un secrétaire chargé de l’information, à la communication et à la mobilisation ;
  • Un secrétaire des Affaires Sociales ;
  • Un secrétaire aux Relations Extérieures ;
  • Deux Commissaires aux comptes.

B- Objectifs :

L’ADICAG a pour objectif de :

  • promouvoir la protection des droits et intérêts des membres de l’Association,
  • réunir les professionnels d’images câblées de Guinée ;
  • contribuer au développement des NTIC, et ce conformément à nos mœurs et coutumes ;
  • promouvoir la pacification de la vie politique, économique et sociale.
  • II. IMPORTANCE SOCIO-CULTURELLE ET ECONOMIQUE

Dans la mise en œuvre de ses activités, l’ADICAG :

  • diminue le taux de chômage et le banditisme à travers l’employabilité des jeunes ;
  • participe à la réduction de l’immigration clandestine ;
  • contribue à donner les images au bas peuple à un prix abordable ;
  • permet de maintenir les femmes et les enfants à la maison ;
  • permet d’informer le public ;
  • tient compagnie aux personnes âgées. III. DIFFICULTES
  • Manque de règlementation pour exercer nos activités ;
  • Insuffisance du soutien des autorités de tutelle (BGDA, ONACIG et autres). IV. SUGGESTIONS
  • Assistance de l’Etat pour l’obtention d’une règlementation ;
  • Appui des autorités de tutelle (BGDA, ONACIG et autres) pour exercer nos activités.

Monsieur le Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale-Directeur de la Justice Militaire, nous espérons que la levée de ces barrières d’ordre structurel apportera de l’efficacité à l’action de l’ADICAG.

Dans l’espoir d’une suite favorable, veuillez agréer Monsieur Haut Commandant, l’expression de notre très haute considération

Conakry, le 21 février 2019

Le président

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS