Comme annoncé précédemment, le Premier ministre sénégalais a provoqué une vive polémique et même tension au sein de la classe politique du pays. Cela, suite à sa sortie, dimanche soir, dans laquelle il a annoncé la réélection du président sortant, Macky Sall, dès le premier tour.

Cette déclaration du Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a irrité les candidats et les autres responsables des partis politiques de l’opposition, qui ont condamné une tentative de manipulation. Un des envoyés spéciaux de Guineematin.com au Sénégal a interrogé quelques habitants de Dakar sur cette polémique qui occupe la Une des médias du pays, nous vous proposons ci-dessous leurs réactions.

Décryptage !

Baba Diagne : je pense que c’est une position partisane que le Premier ministre a exprimée. Il y a une structure autonome qui est chargée de publier les résultats des élections au Sénégal, donc on doit attendre les résultats globaux que cette structure va publier pour savoir qui a gagné. Et, c’est seulement après la publication de ces résultats qu’on saura s’il y a un deuxième tour ou pas. Pour l’instant, ceux qui parlent n’expriment que des positions partisanes qui peuvent être fausses.

Cheick Sarr

Cheick Sarr : vous savez que les protagonistes sont comme ça. Chacun a son staff et son quartier général. Ils se retrouvent au quartier général pour recueillir les résultats qui leur sont remontés par leurs représentants dans les bureaux de vote. Maintenant, compte tenu de ça, ils peuvent en déduire quelque chose. Donc, à mon avis, et d’après les résultats que j’ai entendus dans la presse, le président Macky Sall est largement en tête, même si je ne connais pas quand même le pourcentage. Il appartient à la commission nationale de recensement des votes de le confirmer. En tout cas, moi je ne trouve aucun problème dans cette sortie du Premier ministre.

Makaty Fall

Makaty Fall : ma réaction c’est de dire qu’il y a un cadre légal et réglementaire qui précise les autorités habilitées à délivrer les résultats provisoires et définitifs. De mon point de vue, toute autre déclaration est une déclaration politique qui n’a pas de valeur juridique. Maintenant, à mon avis, les états-majors politiques sont libres de dire qu’ils ont gagné, cela n’engage qu’eux. Mais, les citoyens doivent écouter les structures habilitées à donner les résultats officiels. On a une commission nationale de recensement des votes, on a des commissions départementales, il y a le conseil constitutionnel.

Donc, moi je ne suis pas offusqué que des états-majors politiques fassent des déclarations de ce genre. Je pense que les Sénégalais sont suffisamment matures pour résister aux manipulations et je suis certain que nos institutions vont valablement rendre compte de ce qui s’est passé dans les urnes. Nos institutions sont suffisamment fortes pour faire face à ce genre de situations et donner les vrais résultats sortis des urnes.

Propos recueillis à Dakar par Alpha Fafaya Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin