Après le vote et le dépouillement, l’heure est maintenant à la compilation des résultats de l’élection présidentielle de ce dimanche, 24 février 2019 au Sénégal. Mais déjà, plusieurs voix s’élèvent pour donner des tendances. Les annoncent un second tour « inévitable », tandis que d’autres soulignent que le président sortant, Macky Sall, l’a emporté dès le premier tour.

Face à cette situation, les candidats Idrissa Seck et Ousmance Sonko, tous issus de l’opposition, ont animé une conférence de presse tard ce dimanche, à Dakar. Ils ont dénoncé la publication de « résultats préfabriqués » par certains médias et appelé tout le monde à la responsabilité et à attendre les résultats qui seront publiés par les instances qui sont habilités à le faire. Les deux opposants à Macky Sall ont appelé tout de même les Sénégalais à se préparer pour un deuxième tour.

Guineematin.com vous propose ci-dessous l’intégralité de la déclaration du candidat Idrissa Seck à l’occasion de cette conférence de presse.

Décryptage !

Chers militantes et militants de l’opposition, nous comprenons parfaitement votre enthousiasme. Nous l’avons constaté tout au long de cette campagne électorale à travers le Sénégal et dans la diaspora. Votre désir de changement, nous l’avons noté, et au regard des premières compilations d’informations que nous avons, vous l’avez majoritairement exprimé en faveur de l’opposition à ce stade. Mais, vous aurez remarqué que nous nous sommes abstenus de proclamer quelques résultats que ce soit.

Et, nous avons constaté que certains organes de presse, y compris la presse étrangère, se sont arrogé le droit de donner des résultats du premier tour totalement inacceptables. Aucune instance habilitée à donner des résultats ne s’est encore réunie. Nous sommes donc venus dire avec clarté et fermeté qu’à ce stade, un deuxième tour s’annonce et les résultats qui sont déjà compilés nous permettent de le dire. Mais, je pense que c’est exposer la stabilité du Sénégal à un risque très grave et irréparable que de se précipiter, sous la pression du président sortant, d’annoncer des résultats préfabriqués.

Nous ne l’accepterons pas, le peuple sénégalais ne l’acceptera pas. Nous invitons l’Etat et l’ensemble des organes de presse qui semblent être à leur service, à observer le même sens de responsabilité. La parole est au peuple sénégalais, c’est à ce peuple souverain de dire son choix. Nous ne permettrons pas que le président sortant confisque la volonté populaire.

Nous remercions l’ensemble des populations qui ont choisi de voter en faveur de l’opposition et nous les invitons à rester mobilisées et à être vigilantes au regard des tentatives de manipulation. Et surtout, nous les invitons, comme nous l’avons déjà commencé au niveau des candidats de l’opposition, à soigneusement préparer le deuxième tour, dont l’issue nous sera forcément favorable.

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin