Entamées depuis quelques jours, les audiences criminelles se poursuivent au Tribunal de Première Instance de Kindia. Pour l’audience d’hier, lundi 25 février 2019, sept accusés, poursuivis entre-autres pour meurtre, enlèvement, abandon de nouveau né et viol, ont été situés sur leur sort avec des fortunes diverses, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les peines commencent à tomber dans les dossiers criminels inscrits au rôle du tribunal de Kindia. Six dossiers inscrits au rôle ont rendu leur verdict pour la journée d’hier. Sept (7) personnes ont été condamnées à diverses peines de prison, allant de 5 à 20 ans de réclusion criminelle, alors qu’un seul accusé a été acquitté.

Le premier dossier concerne les accusés Alpha Oumar Barry et Amadou Oury Diallo, poursuivis pour meurtre. Dans sa décision, le tribunal a déclaré le premier coupable des faits et l’a condamné à 5 ans de réclusion criminelle. Par contre, Amadou Oury Diallo a été acquitté pour « infraction non imputable », a estimé le tribunal.

Dans un autre dossier, deux accusés sont poursuivis pour l’enlèvement de Malik Camara. Reconnus coupables, Abdoulaye Yansané et Alsény Yansané ont été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle.

Pour ce qui est du dossier de viol, trois individus étaient poursuivis. Abdoulaye Camara, Facinet Bangoura et Issiagha Sylla ont été reconnus des faits viol et condamnés à 5 ans de réclusion criminelle, malgré le désistement de la partie civile.

La même peine de 5 ans de réclusion criminelle a été infligée à une femme, accusée d’abandon de nouveau né. Madame Makalé Traoré a été confondue pour les faits d’abandon de nouveau né suivi de mort.

En outre, le dossier de Kakossa, dans Forécariah, où plus de 20 personnes sont poursuivies pour incendie volontaire, destruction d’édifices privés, sera vidé le jeudi, 28 février 2019.

Nous y reviendrons !

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 51 67 96

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin