Le Procureur Général près la Cour d’Appel de Kankan, accompagné de l’Avocat Général, est en tournée dans les tribunaux relevant de son ressort. C’est dans ce cade que Yaya Kairaba Kaba a eu une rencontre d’échanges, hier mardi 26 février 2019, avec les officiers de police judiciaire et les magistrats dans la salle d’audience du Tribunal de Première Instance de N’zérékoré, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la capitale de la Guinée forestière.

De nombreux officiers de police judiciaire et des magistrats, venus d’un peu partout des tribunaux et justices de paix de la région, ont pris part à cette rencontre.

Sidiki Kanté

D’entrée de jeu, c’est Sidiki Kanté, Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de N’zérékoré qui a planté le décor. « Le Procureur Yaya Kairaba Kaba, dès son arrivée, a organisé une grande rencontre de retraite à Siguiri. À cette occasion, il a fait des recommandations à l’endroit de tous les services de son ressort. Dès après cette assemblée, il allait organiser une tournée dans tout son ressort pour voir ce qui va et ce qui ne va pas, et donner des informations idoines en ce qui concerne actuellement la politique générale du département de la justice en matière de réforme et du règlement des affaires au niveau de la justice ».

Quant au Procureur de la République près la Cour d’Appel de Kankan, il dira que cette rencontre vise à qualifier la justice guinéenne et à la rapprocher des justiciables.

Yaya Kairaba Kaba

Selon Yaya Kairaba Kaba, « au cours de cette tournée, j’organise des réunions de travail avec les magistrats, avec les officiers de police judiciaire et on invite les responsables locaux, aussi bien administratifs que politique. Le message consiste à véhiculer, à sensibiliser et expliquer la réforme judiciaire intervenue par la loi n•019 du 05 juin 2015. Une loi assez importante qui a réorganisé la justice guinéenne, qui a supprimé les justices de paix, qui a donné compétence aux tribunaux de première instance de connaître et de juger en matière criminelle et qui a mis fin à l’interminable détention provisoire, et de l’impact positif en termes de dossiers criminels jugés sous l’empire de cette nouvelle loi, qui est une loi incomparable au dossier qu’on pouvait juger sous l’empire de l’ancienne loi qui mettait en place des Cours d’Assises. Et en plus, j’inspecterai les officiers de police judiciaire dans leur installation, je passerai dans les maisons centrales pour voir les conditions de détention de nos frères qui sont en conflit avec la loi ».

Sékou Koïvogui

Du côté des participants, Sékou Koïvogui, directeur régional de la police de N’zérékoré, a félicité la démarche envisagé par le Procureur Général. « Son entretien avec nous ce matin est égal à une formation parce qu’il nous a mis au courant de tout ce qui se passe et quelle est l’importance et l’avantage de cette loi, 019 qui a été mise en application depuis 2015, érigeant certaines justices de paix en tribunal de première instance et il nous a expliqué aussi certaines procédures de la transmission procédurale depuis la phase policière jusqu’au niveau des magistrats ».

Selon l’agenda du Procureur Général près de la Cour d’Appel de Kankan, la journée de ce mercredi, 27 février 2019, sera consacrée à une visite dans les maisons centrales et certains lieux de détention préventive de la ville de N’zérékoré avant de prendre le départ pour le TPI de Macenta.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 16 68 16/666 89 08 77

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin