Après l’élection présidentielle du 24 février dernier, les sénégalais attendent avec impatience les résultats du scrutin. D’ici là, ce sont les rapports d’observation électorale qui continuent de tomber à Dakar. Dans un point de presse animé ce mercredi, 27 février 2019, à la Pouponnière des Sœurs Franciscaines de Médina, l’Eglise catholique sénégalaise, à travers sa Commission épiscopale Justice et Paix et des Scouts du Sénégal, a salué « le calme et la sérénité » dans lequel le scrutin s’est déroulé, rapporte Guineematin.com à travers deux de ses envoyés spéciaux au pays de la Téranga.

Dans sa communication, Abbé Alphonse Seck, chef de la mission d’observation électorale conjointe, a dit que son équipe, composée de 1 000 observateurs et superviseurs, a sillonné tout le pays et observé le scrutin dans 4600 bureaux de vote. Selon lui, les données recueillies par son équipe dans 43 départements ont été centralisées grâce à la plateforme virtuelle mise en place par la mission conjointe avant d’être traitées et analysées en temps réel. Selon eux, la démarche vise à générer une information fiable et fournir une opinion réelle et pertinente sur le déroulement du scrutin présidentiel.

Par ailleurs, Abbé Alphonse Seck a dit que les faits marquants dans les bureaux de vote ciblés par la mission électorale conjointe portent notamment sur l’heure d’ouverture des bureaux de vote, la disponibilité et le fonctionnement du matériel électoral, la présence et la ponctualité des membres des bureaux de vote, la présence des forces de sécurité et l’affluence dans les bureaux de vote. « Sur l’ouverture et la fermeture des bureaux de vote, de façon générale et en dépit de quelques légers retards relevés, les bureaux de vote parcourus par la mission d’observation conjointe, ont pour l’essentiel ouvert et fermé à l’heure. Sur la disponibilité et le fonctionnement du matériel électoral, le matériel électoral était disponible et fonctionnel dans la grande majorité des bureaux de vote. Sur la présence et ponctualité des membres du bureau de vote, en dehors de quelques retards enregistrés, les observateurs de la mission conjointe, le personnel électoral dans son ensemble a été ponctuel et présent dans les bureaux. Concernant l’affluence dans les bureaux de vote, les observateurs de la mission épiscopale Justice et Paix et des Scouts du Sénégal ont constaté une forte affluence dans les bureaux de vote, dès l’ouverture des centres. Ce que confirme le fort taux de participation », a fait remarquer monsieur Seck.

En outre, Abbé Alphonse Seck a dit que la mission a constaté « le déroulement du scrutin dans un climat serein et apaisé, en dépit des disfonctionnements constatés. La présence des délégués de la CENA, la bonne couverture du scrutin par les organes de presse nationale et internationale, la présence rassurante des missions d’observation électorale nationale et internationale. La bonne tenue du scrutin démontre que des défis majeurs ont été relevés notamment sur les points liés à la transparence et à la sincérité du processus. (…) La mission d’observation électorale conjointe note que le scrutin présidentiel du 24 février 2019, s’est déroulé dans de bonnes conditions. Les disfonctionnements constatés n’ont pas entachés la sincérité du scrutin », a-t-il laissé entendre.

De Dakar, Ibrahima Sory Diallo et Alpha Fafaya Diallo, envoyés spéciaux de Guineematin.com

Tél. : (00221) 78 169 09 46

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin