Pour remédier à la crise administrative qui handicape, depuis plusieurs mois, le bon déroulement des travaux dans l’usine du projet de la filière cotonnière à Kankan, le ministère de l’Agriculture a décidé de mettre en place un comité de gestion d’urgence. Ce comité aura plusieurs missions, notamment celle de tout mettre en œuvre pour éviter la faillite de la société, engluée dans des difficultés sans précédent, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kankan.

Composée de quatre personnes, cette nouvelle équipe a déjà pris fonction. Elle a la lourde tâche de rétablir le climat de confiance qui s’est manifestement détérioré ces derniers temps entre employeurs et employés de l’entreprise.

Selon nos informations, la nouvelle équipe de gestion du projet coton aura à sa tête Dr Morodjan Sangaré, qui assure cumulativement les fonctions de chef du centre de recherche agronomique de Bordo, à Kankan. Son adjoint au comité de gestion se nomme Douba Kent Camara, cumulativement directeur adjoint de la production du projet de développement de la filière cotonnière de Guinée.

Ensuite, Elhadj Abdoulaye Samoura, administrateur civil, est nommé responsable chargé de l’administration et des finances. Enfin, le poste de conseiller chargé de la sensibilisation auprès des producteurs revient à Elhadj Mouramany Kaba, de la chambre préfectorale d’agriculture de Kankan.

A ceux-là, vient aussi s’ajouter un représentant de l’Etat, en la personne de Kalifatou Sow, en service à l’inspection générale du ministère de l’agriculture.

Ce comité d’urgence de gestion du projet de développement de la filière cotonnière en Guinée, basé à Kankan, aura trois mois pour sortir l’entreprise de l’ornière. Il sera en relation avec le comité de suivi du projet et en collaboration avec le chef du projet de Géocotons.

Les principales tâches assignées au comité de gestion sont : faire l’état sommaire des lieux du projet ; liquider les affaires courantes du projet ; élaborer un plan d’action en vue de la réalisation de la campagne agricole 2019-2020 ; prendre des dispositions urgentes pour l’achat et le transport des intrants en vue de la réussite du lancement de la campagne agricole 2019-2020 ; et réviser l’usine pour l’égrenage du coton graine.

Il faut signaler que cette nouvelle équipe, est censée sauver la filière coton en Guinée. Mais, elle souffre déjà de l’absence d’un représentant de la fédération nationale des producteurs du coton. Pourtant, cette fédération avait récemment émis le souhait de faire partie de l’équipe de gestion du projet.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél : (00 224) 627 24 13 24

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin