Dans l’enfer de Kaporo Rails : « notre mari, qui a près de 90 ans, ne fait que pleurer » (victimes)

Depuis plusieurs jours, le gouvernement guinéen, à travers le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, procède à la démolition des maisons d’habitation dans le quartier Kaporo Rails. De nos jours, cette partie de Conakry ressemble à un véritable champ de ruine. Sur place, des personnes âgées, des femmes et des enfants, dont certains occupent les lieux depuis une cinquantaine d’années, sont plus que désemparées, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Trouvé sur place au milieu des gravats, Mamadou Adama Barry, ingénieur en Bâtiments de son état, ne cache pas sa déception devant le drame de Kaporo Rails. « Notre papa, Elhadj Boubacar Barry, a acheté ici en 1967. Nous avons les papiers. Moi, je suis né dans cette maison en 1974. Actuellement, nous avons trois maisons que l’Etat est entrain de démolir. Nous avons perdu plus d’un milliard GNF dans ce domaine en termes d’investissement, sans oublier que notre papa a quatre femmes et chacune d’elles avait sept (7) enfants. Nous sommes au total 28 personnes qui dormons à la belle étoile aujourd’hui », explique-t-il.

Poursuivant, notre interlocuteur souhaite l’intervention du chef de l’Etat pour le dédommagement des victimes. « Nous n’avons pas un autre bâtiment où loger la famille. L’Etat ne nous a rien dit. On les a juste vus venir marquer les maisons. En premier lieu, ils nous ont dit qu’ils veulent cocher les kiosques et les garages. C’est après cette opération qu’ils ont commencé à démolir les bâtiments sans aucun dédommagement, ni recasement. C’est pourquoi, nous demandons au Président Alpha Condé de penser à sa population, parce que quand il est venu dans ce quartier en 2016, il avait rassuré les populations qu’aucune maison ne sera plus détruite sans dédommagement du propriétaire. Il avait même promis de construire une cité où ils enverront toutes les populations déguerpies de Kaporo rails. Mais, rien n’a été fait dans ce sens », a-t-il déploré.

Egalement interrogée, madame Adama Oury Bah, âgée de 63 ans, dit être dans le quartier depuis le temps de la révolution. « Nous habitons cet endroit depuis le temps de feu Président, Ahmed Sékou Touré. Il était loin de mourir. J’ai eu dix enfants à cet endroit, deux sont décédés et les autres sont là grâce à Dieu. L’un de mes enfants qui est décédé a laissé 5 enfants qui vivent avec moi. Cet endroit s’appelait Donghol. On quittait Kaporo pour venir ici. Par après, le lieu a été appelé secteur 6. A l’époque, tous les animaux qu’on pouvait retrouver dans les villages étaient là également. Nous sollicitons l’aide de l’Etat et des bonnes volontés. Les difficultés sont énormes ; nos conditions de vie sont devenues très difficiles. Nous n’avons pas où amener toute cette famille. Notre mari qui a près de 90 ans ne peut plus rien, il ne fait que pleurer depuis le début de cette opération de casse. L’échange du franc contre le syli et du syli contre le franc guinéen nous a trouvé à cet endroit. Aujourd’hui, nous passons la nuit à la belle étoile, toutes nos maisons ont été détruites », a dit la vieille femme, les larmes aux yeux.

Quant à Mody Mamadou Sidy Barry, originaire de Mitty, dans la préfecture de Dalaba, il dit avoir construit à Kaporo rails en 1986, soit 36 ans aujourd’hui. « Ma maison avait 5 chambres où il y avait près de 20 personnes. Mais aujourd’hui, la famille s’est éparpillée et ceux qui sont avec nous ici dorment sous les arbres. Nous n’avons reçu aucun soutien extérieur, surtout de la part de l’Etat qui est entrain de nous déguerpir », explique-t-il.

Abondant dans le même sens, Elhadj Mamadou Oury Barry, âgé de 72 ans, a fait savoir qu’il est dans ce quartier depuis le premier régime. « J’avais deux maisons, l’une avait 5 chambres et la seconde, 3 chambres. Nous étions 15 personnes dans ces deux maisons. Mais maintenant, on n’a plus rien. Nous demandons le soutien des uns et des autres pour survivre ».

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS