L’Union Régionale des Boulangers et Pâtissiers Professionnels de Conakry a désormais un nouveau bureau exécutif. Le congrès électif du mouvement s’est tenu dans l’après-midi d’hier, vendredi 1er mars 2019 dans la salle de conférence du gouvernorat de Conakry. La cérémonie a connu la participation de plusieurs cadres du ministère du Commerce, du ministère du Tourisme, du gouvernorat de Conakry et de plusieurs boulangers et vendeurs de pains, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Après les régions de N’Zérékoré, de Labé et de Kindia, c’est au tour de Conakry de mettre en place son bureau exécutif. Cette dernière étape du processus de renouvellement des instances régionales des boulangers et pâtissiers a permis aux congressistes de Conakry d’élire leur bureau exécutif, composé de 31 membres, repartis dans 12 postes. Alpha Oumar Bah a succédé à Mamadou Aliou Sow au poste de président de l’Union Régionale des Boulangers et Pâtissiers Professionnels de Conakry.

Présent à cette cérémonie, monsieur Ousmane Bah, directeur national du Commerce, a mis l’occasion à profit pour demander aux membres du nouveau bureau exécutif à jouer un rôle d’interface entre la corporation et les partenaires, notamment le gouvernement. « Il faut que ce bureau joue un rôle d’interface entre les boulangers et leurs partenaires, tel que le gouvernement, en particulier le ministère du commerce. Et ce bureau va s’occuper des relations à l’interne pour la production du pain qui est une denrée à grande consommation, être le partenaire pour discuter des conditions de commercialisation… Il faut que le pain soit consommable, il faut que le pain soit de bonne qualité, c’est-à-dire en respectant les normes de fabrication, les poids. Il faut enfin que le pain soit abordable, accessible et à moindre coup. C’est un aliment qui complète l’aliment de base que tout le monde achète. Alors, il faudrait que le prix soit stable. Toutes les fois que les choses changent, qu’on se retrouve en partenaires, qu’on discute pour que cette ligne soit respectée. Il faut aussi que les conditions d’hygiène soit respectées », a dit le directeur national du Commerce.

Répondant aux préoccupations du directeur national du Commerce, le secrétaire général de l’Union Nationale des Boulangers et Pâtissiers Professionnels de Guinée s’est engagé à agir dans le sens souhaité. Selon Baldé Mamadou Kaba, « nous réitérons notre engagement à fournir à la population guinéenne du pain de bonne qualité et à un prix abordable ».

Le tout nouveau président de l’Union Régionale des Boulangers et Pâtissiers Professionnels de Conakry mesure l’ampleur des tâches qui l’attendent et promet de s’investir vigoureusement pour relever les défis. Selon Alpha Oumar Bah, « les défis sont énormes. La capitale Conakry est plus difficile à gérer que les autres régions à l’intérieur. J’ai une équipe solide. Avec les bénédictions des sages, je vais réussir. J’ai beaucoup de projets, mais je ne vais pas tout dire ici. Mon premier projet d’abord, c’est contrôler toutes les boulangeries, les assainir, savoir il y a combien de boulangeries à Conakry. Il faut savoir aussi comment chaque boulangerie fonctionne. Ensuite, je vais unir les boulangers. Sachez que nous les boulangers, nous sommes les plus patriotes. Vous savez qu’à l’arrivée du président Alpha, on a pris l’engagement en 2011, en disant qu’il n’y aura pas augmentation du prix du pain. Donc, nous ferons tout pour qu’il ait du bon pain », a-t-il promis.

Dans la foulée, Dr Moundjour Chérif, directeur de cabinet du gouverneur de la ville de Conakry, dira pour sa part que « le gouvernorat a l’honneur de porter sous son égide, trois directions régionales, à savoir une en charge de l’industrie et des PME, une qui est chargée du commerce et une autre direction qui va s’occuper de l’artisanat. Avec ce complexe technique et professionnel, le suivi des boulangers va se faire pour que la bonne pratique, à travers cette activité de boulangerie et de pâtisserie, soit de mise. C’est ce qui va être fait ».

A noter que la rencontre a pris fin par une remise d’une centaine de caisses vitrées aux vendeurs et vendeuses de pain à Conakry. Un geste qui va dans le sens de l’amélioration des conditions d’hygiène pour une alimentation saine.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin