Le centre de mémorisation du Saint Coran pour les orphelins de Banankoro, dans la préfecture de Kérouané, a été ravagé par un incendie dans la soirée d’hier, dimanche 03 mars 2019.

Le drame a causé d’importants dégâts matériels, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Situé à deux (2) kilomètres de la ville de Banankoro, le centre de motorisation du Saint Coran El Farouk, a été ravagé par les flammes avec des dégâts matériels importants. Le centre avait en sons sein une mosquée, une école de mémorisation du Coran et un bâtiment pour le logement des orphelins.

Selon Laye Sékou Condé, un des orphelins et témoin oculaire du drame, « nous étions au dehors, entrain de manger, quand on a vu la fumée sortir de la maison. Comme nous sommes tous des enfants et que le centre est aussi loin de la ville, on n’a pas de voisins, c’est pourquoi le feu a tout brûlé. Rien n’est sorti des lieux, même une aiguille… »

Les dégâts causés par cet incendie sont énormes : deux tonnes du riz et de fonio, des habits et de nombreux meubles sont partis en fumée. Pour le moment, les sinistrés sont désemparés et manquent de tout.

Une situation qui préoccupe aussi bien les responsables que les encadreurs du centre qui lancent un appel à l’aide. « Tout ce que nous pouvons dire, c’est de lancer un SOS auprès de tout le monde, des bailleurs, des ONG, du gouvernement. Nous avons perdu tout ce que nous avions. Ici, il y avait 70 lits et des tonnes de vivres pour les orphelins. Mais aujourd’hui, tout est détruit par le feu. Il y a aujourd’hui 70 enfants et 3 enseignants qui donnent cours gratuitement aux orphelins. Nous demandons aux personnes de bonne volonté de nous aider afin de terminer l’année avec succès. Aujourd’hui, ces enfants ne peuvent rien et n’ont pas de soutien », a dit Alou Condé, enseignant volontaire dans ce centre.

Pour le moment, les enfants sont retranchés dans la mosquée.

Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

Tél : 621 35 79 66

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin