Les citoyens de Besseya Alphayâbhè, un village relevant de la commune rurale de Dionfo, située à une trentaine de kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Labé sont actuellement confrontés à un feu mystérieux déclaré depuis, le 27 février 2019, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon l’imam de la localité, Thierno Alpha Amadou Diallo, tout a commencé le 5 septembre 2018 quand un feu mystérieux s’est déclaré dans une case au moment où une forte pluie tombait sur le village.

« Ce jour, les secours n’ont rien pu faire contre les flammes qui ont fini par réduire la case et tout son contenu en cendre. Deux heures après, une autre case a pris feu. Ce feu mystérieux avait détruit toutes les cases du village, excepté 4 » a expliqué le chef religieux.

Poursuivant son témoignage au téléphone de Guineematin.com, notre interlocuteur a précisé que le sinistre a repris le 27 février 2019, cette fois-ci, avec les maisons en briques.

« La première victime de cette année s’appelle Oustage Alpha qui a constaté le feu sous son lit. A 100 mètres de là, c’est ma chambre qui a pris feu. Depuis cette date, tous les citoyens du village dorment à la belle étoile » a-t-il ajouté.

Une petite écolière du nom de Mamadou Ramata Diallo qui se rendait à son école a été rattrapé par le feu qui a pris sa tenue scolaire. « Il a fallu qu’on verse de l’eau sur elle pour qu’elle soit sauvée. Elle est âgée de 10 ans environ. Elle fait la 4ème année de l’école primaire » regrette-t-il.

Au total, l’année dernière, pendant la saison des pluies, 15 cases sont parties en fumée ; et, depuis le 27 février 2019, cinq maisons des citoyens de Besseya Alphayâbhè ont été touchées.

Depuis l’annonce de cette triste nouvelle, c’est seulement le sous-préfet de Dionfo qui s’est rendu sur le terrain pour constater les dégâts et promettre de saisir la préfecture de la situation. Par contre, le maire élu de la commune rurale, Elhadj Boubacar Baldé n’a pas été vu sur le terrain.

Même le chef du district de Besseya, Modi Ibrahima Sory Bah est soupçonné d’accorder peu d’importance à cette situation. Il ne serait parti dans le district qu’une seule fois. Depuis, il ne s’en préoccupe pas.

Il est à noter que la population sinistrée est estimée à 100 personnes dormant actuellement à la belle étoile, suite à ce feu mystérieux.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin